Floconneries Bryciennes et beautés d’hiver Vegassien… Décembre 19

Le feedback de votre road trip aux États-Unis ! Alors, c'était comment ?
Règles du forum
Cette section vous permet de publier vos récits de voyage. Partagez vos expériences, vos émotions, à travers votre regard et votre plume ! Et n'hésitez pas à agrémenter votre carnet de photos et de vidéos !

Pensez à vos lecteurs ! Commencez par votre itinéraire !
Avatar de l’utilisateur
Madikéra
Messages : 456
Inscription : 21 juin 2013, 02:00
Sexe : F
Vous êtes randonneur(s) : Intermédiaire(s)
Localisation : Martinique

Re: Floconneries Bryciennes et beautés d’hiver Vegassien… Décembre 19

Message par Madikéra » 01 avr. 2020, 20:17

Hello,
J'espère que vous et les vôtres allaient bien en ces temps complexes...
Prudence, courage et précautions... :bizzzheart:

Qqs dernières images de cette première journée à Bryce avant de passer à la prochaine journée...
Cela prend du temps car je cherche à rattraper mon retard en matière de publi Martinique et là j'ai 2 ans de suivi peu fait...
J'ai particulièrement pixelisé ce beau massif triangulaire...

Image

Image

Image

Environ 300 autres par ici:
https://madikeravoyages.fr/NY1/crbst_25.html

Avatar de l’utilisateur
bruno
Rédacteur
Messages : 3046
Inscription : 06 déc. 2008, 21:34
Sexe : H
Localisation : Besançon

Re: Floconneries Bryciennes et beautés d’hiver Vegassien… Décembre 19

Message par bruno » 14 avr. 2020, 20:36

Hello,
Bryce en hiver c'est NICE, comme Neige Immense Cailloutant Epoustouflant
:D -;- :clap

Je n'avais pas vu lors de la première lecture :great

Et prenez-soin de vous !
2014 Carnet de route Texas
topic9357.html
2014 NYC-Washington
topic8054.html
2012 De Chicago à New Orléans
topic6214.html
2011 SFO-Tahoé-LAS
topic3350.html
2010 Le Colorado
topic2334.html
2009 Ouest USA Découverte
topic1713.html
2008 Floride
viewtopic.php?f=20&t=4379

Avatar de l’utilisateur
Madikéra
Messages : 456
Inscription : 21 juin 2013, 02:00
Sexe : F
Vous êtes randonneur(s) : Intermédiaire(s)
Localisation : Martinique

Re: Floconneries Bryciennes et beautés d’hiver Vegassien… Décembre 19

Message par Madikéra » 15 avr. 2020, 01:48

:wink: J'aime bien jouer avec les sons, les mots...

La suite arrive... -;-

En espérant que tout le monde va au mieux...
Dernière modification par Madikéra le 15 avr. 2020, 01:53, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Madikéra
Messages : 456
Inscription : 21 juin 2013, 02:00
Sexe : F
Vous êtes randonneur(s) : Intermédiaire(s)
Localisation : Martinique

Re: Floconneries Bryciennes et beautés d’hiver Vegassien… Décembre 19

Message par Madikéra » 15 avr. 2020, 01:52

Un petit tour Bryçant et puis s’en va scenic-roader jusqu'à George…

Image

Et une entrouverture de rideaux pour savoir si la météo continue à la jouer sympa et la réponse est Oui pour le ciel bien dégagé. Il n’a pas l’air d’avoir bcp neigé cette nuit. Par contre c’est frizzee, frizzee… La voiture est complètement verglacée. Son thermomètre oscillera entre 10 et 40, soit celsiussement parlant de -12 à 4.

La danse du matin me drive de la doucheau petit déj, en passant par la case achat de petits souvenirs, puis bouclage des bagages. En matière de souvenirs, ce sera un de mes voyages les moins conséquents: un petit ourson qui deviendra copain de celui ramené du Canada il y a des années et 2 magnets pour le frigo… 25 dollars les 3, je les croyais locaux, en réalité Raku art se situe en Floride !!!

A 9h30 Miss Blue Bell est prête à repartir sur des routes nettement moins enneigées que la veille…

Le panneau d’entrée non encore pixelisé offre le premier arrêt. Le sheriff est bien installé en train de verbaliser une voiture et me revoilà sur le parking de Sunset (celui de Sunrise est fermé). Il est 10 heures, j’ai devant moi environ 2 heures de rando possible entres les points de Coucher et de Lever. Je vais donc prendre mon temps pour admirer, ré-admirer, ré-ré-admirer et vous savez quoi pixeliser, pixeliser, pixeliser… Je ne m’en lasse pas et j’en suis même à me dire que j’aurai pu rester une nuit de plus… Mais qui dit court voyage, dit choix drastiques...

Depuis mon retour, nombreuses sont les personnes à me demander Bryce été ou hiver ???
L’été, la zone de parc ouverte est nettement plus grande et une foultitude de sentiers sont accessibles mais il y a aussi nettement plus de monde, sauf sur les sentiers les plus lointains. Il y a souvent des orages l’après-midi, ce qui peut limiter la vue et les randos. C’est, cependant, très beau à voir à tel point que c’est un des rares endroits du Monde où nous avons eu envie de venir deux fois.

L’hiver, les accès sont restreints et donc les possibilités de balades également. Le froid peut fortement sévir et certaines journées peuvent être sans visibilité. Par contre, si ciel bleu et neige, vous risquez de trouver les vues plus qu’éblouissantes tant le contraste blanc/rouge/vert embelli encore plus que l’été ce canyon.

Donc, je dirai une primo découverte entre mai et octobre et un complément en décembre ou janvier… D’ailleurs, j’y retournerai bien une autre fois en hiver…

Image

Il est midi quand Blue Bell et moi nous mettons en route pour nous en aller rejoindre notre étape du soir. Un premier arrêt au Ruby’s, histoire de revisiter leurs commodités et surtout de checker la scenic byway envisagée, la route 14 ou Markagunt high plateau, reliant Long Valley junction à Cedar city. Pour cela, j’utilise le site UDOT (voir sites Internet aidants compilés lors de la prépa) et c’est bien pratique. Tout va bien, c’est ouvert sur les 40 miles. L’arrêt suivant est pour un rapide coucou pixelisant à Red canyon, juste en bordure de route. Là aussi, c’est bouche bée devant tant de bleurougebeauté…

La route est superbement dégagée, cela roule tranquilou car il y a très peu de monde. Vers 14 heures, la station de la jonction est atteinte et me permet un arrêt, bon vous savez quoi et un échange avec le caissier me confirme que al scenic est bien praticable. Il habite à Cedar city et est passé par là le matin. Par contre, deux jours avant il me dit que c’était chaud car il y avait bcp de neige, c’est bien ce que j’avais vu… Pour me prouver que je peux sereinement m’y aventurer, il me montre un site very convinient…

Donc, à 14h30 j’entame 40 miles de scenic… Elle serpente dans la Dixie national forest, surtout des pins et sapins, et monte jusqu’à 3050 mètres. Malheureusement, il y a bien peu d’arrêts prévus pour pouvoir admirer les paysages à l’envie. Je marque les existants plus quelques supplémentaires. Il faut dire que je suis souvent seule sur cette route, enfin nous sommes trois Blue Bell, Ti’Nounours et moi !!! Si vous allez roadtripper aux States, à chaque fois que vous pouvez je vous encourage à passer par les scenic car toutes celles que nous avons parcourues nous ont laissé de beaux souvenirs…

Cela roule bien, très bien top bien. Bien sûr il y a nettement plus de trafic sur la 15 que sur les routes précédentes mais rien d’effrayant. Comme lors de nos derniers voyages, je ne peux que constater qu’il y a peu de personnes respectant les limites de vitesse. Il y a 30 ans, c’était quasi tout le monde, aujourd’hui c’est quasi tout le monde au moins 10% au-dessus…

Saint-George est atteinte à 16 heures, c’est à la fois tard et tôt. Tard pour aller parcourir les chemins du Snow Canyon et tôt pour s’arrêter mais j’ai une résa. Si c’était à refaire, j’éviterai de faire une résa pour cette journée et pousserais jusqu’à Mesquite, soit 60 kilomètres plus loin. C’est mon quasi seul regret de ce parcours.

Le motel choisi est basique mais correct pour une nuit. J’aurai pu aller parcourir le cœur de ville car j’avais lu que c’était sympa mais aucune envie. Le Walmart est un peu loin pour aller y faire un tour exploratoire. Je vais buller…

Ce sera l’occasion de goûter un Mountain Dew, dont j’ai vu diverses pubs, un soda qui me convient mais qui ne remplacera jamais un bon Coca classic ! J’allume la télé et je tombe sur Titanic… Cela va me donner l’occasion de me rendre compte que les décors du film ne sont pas vraiment à l’échelle. Pour mémoire, à Vegas, j’ai été voir une expo avec reconstitution en taille réelle de certaines parties comme des cabines, le grand escalier… Ces parties ont dû être au moins doublées dans le film. Sinon, j’ai toujours autant de mal à me laisser emporter par les flots guimovants de cette histoire improbable.

La sympathique responsable de l’accueil me conseille d’aller dîner au diner au bout de la route, ce sera donc une soirée Black Bear. C’est un resto familial, déjà bien plein quand j’arrive à 19h15. Comme je suis seule, j’ai uniquement droit aux tabourets du bar. C’est un poste d’observation bien sympa pour bavarder avec les serveurs qui ont du mal à comprendre qu’on puisse venir d’une île des Caraïbes en plein hiver, de voir les pantagruéliques assiettes sortir, d’observer la vie dans la salle… Le steak est bon et super ils ont réussi à me dénicher la dernière baked potatoe, en entrée j’ai eu droit à une soupe tomates avec les habituels crackers. Plus de place pour le dessert, même si je me serai bien forcée un peu tant j’ai vu de gourmandes assiettes passer…

Et une nouvelle soirée HGTV, bien au chaud dans ma chambre, en grignotant les derniers M&M’s caramel…

Compléments, infos, images... sont par là:
https://madikeravoyages.fr/NY1/crbst_24.html
.

Avatar de l’utilisateur
Madikéra
Messages : 456
Inscription : 21 juin 2013, 02:00
Sexe : F
Vous êtes randonneur(s) : Intermédiaire(s)
Localisation : Martinique

Re: Floconneries Bryciennes et beautés d’hiver Vegassien… Décembre 19

Message par Madikéra » 04 mai 2020, 20:13

:sml8:

En espérant que tout le monde va du mieux possible en ces complexes temps... :wink:
Je continue lentounement mon carnet, tout en écrivant un Confitidien sur mon vécu de la période:
https://madikeravoyages.fr/NY3/crbst_11.html

Allez, on flambe en Valley et en Street...
30 décembre 19 - 1ère partie...

Image

7 heures, il est l’heure d’émerger car aujourd’hui, il y a encore un peu de route et de visites à faire… Le petit déjeuner est plutôt basique mais e trouve de quoi manger. Zou, zou, zou miss Blue Bell, on part à 9 heures.

Le premier arrêt se fait au Wallmart de Mesquite avec l’espoir de pouvoir shorter. Mais non, ce ne sera pas pour cette année. Je regrette de n’avoir pas dormi en proximité car la veille je me serai faite une soirée déambulations dans les rayons de ce maxi magasin. Il y a tellement de choses que je ne vois pas dans mon quotidien. Je regarde plus que je ne shoppe…

Et il est de nouveau 9 heures, complexe à suivre le changement d’heures dans le secteur… La miss étanche une petite soif à 25 dollars et nous nous remettons en autoroute sur la 15. Dans 50 kilomètres, il nous faudra tourner sur la 169. Cela roule bien, peu de monde, le rythme est bon, le paysage plaisant. C’est juste instant d’agréabilité conduisante.

Par contre les 35 kilomètres nous menant à l’entrée du parc, vont me paraître très long. Je me demande même si je n’ai pas loupé un embranchement mais non c’est tout bon et 10 dollars le state park. Il n’y a pas de carte forfaitaire des parcs d’Etat, il faut donc payer chacun, a contrario des parcs nationaux où l’Eagle pass permet une belle économie si plusieurs sont visités.

Il est 11 heures et je vise une sortie du parc par Crystal, pour rejoindre la 15 vers 16 heures, pour entrer dans Las Vegas avant les gros, gros bouchons de fin de journée. De l’entrée à la sortie du parc il y a 17 kilomètres, auxquels s’ajoutent l’allée/retour vers le Dôme d’également 17. C’est un "petit" parc aux States de 170 km2 qui couvrirait 15% de la Martinique. Il est connu pour la rougeoyante couleur de ses roches, diverses formes représentatives et des pétroglyphes.

Dès l’entrée un sentier de qqs centaines de mètres aller/retour vous mène voir un éléphant. Un peu plus loin, c’est une méga grenouille qui abrite la plus sympa des tables de pique-nique, celle qui en été doit être réservée dès le petit matin…

Les sept sœurs bordent la route en offrant commodités et tables abritées. Vraiment dommage, en particulier sur ce site d’avoir construit ces éléments si près des monolithes et de ne pas les avoir envisagés à distance. Du coup, impossible de les voir sans parasitage… Il fait bien bon et c’est en tee-shirt que se font les petites tours…

J’emprunte la rouet menant au dôme et décide de faire les arrêts au retour. Il est 13 heures lorsque j’y arrive après moult béatement d’admiration dont vous connaissez le texte et l’écarquillement des yeux : "Wouaouhhh, Que c’est beau, OOOHHHH…"

Un petit tour dans la zone du dôme sans faire le tour complet car les minutes ont le feu en cette vallée et courent plus vite que d’habitude. Il y a pas mal de monde et j’ai du faire deux fois le tour du parking avant de trouver une place. En été, cela doit être quasi inatteignable ! Il faut dire que la toute proximité de Las Vegas en fait bien souvent un des rares parcs que amateurs de clinquant viennent voir lors d’un séjour vegassien.

Grignotage avant de poursuivre, arrêts divers comme à Rainbow vista et à 14h45, je m’en vais glypher. Il y en a plein tout le long du sentier, des biens visibles: animaux, humains formes diverses…

C’est un parc qui mérite bien une bonne journée complète de découverte et peut offrir de quoi y séjourner qqs jours car il y a plein de sentiers menant vers des Arches ou des vagues colorées… Je suis ravie de ces quelques heures en pleine nature, même s’il y avait un peu beaucoup de monde à mon goût. Cependant cela a commencé à me préparer à la suite du jour…

Infos, détails, images... par là:
https://madikeravoyages.fr/NY1/crbst_26.html
.

Avatar de l’utilisateur
Madikéra
Messages : 456
Inscription : 21 juin 2013, 02:00
Sexe : F
Vous êtes randonneur(s) : Intermédiaire(s)
Localisation : Martinique

Re: Floconneries Bryciennes et beautés d’hiver Vegassien… Décembre 19

Message par Madikéra » 14 mai 2020, 16:08

Hello,
J'espère que tout le monde continue à se bien porter... :bizzzheart:

Allez, on flambe en Valley et en Street...
30/12/19 - suite et fin...

Image

...
J’atteins la 15 avant 16 heures et comme prévu j’entre en ville vers 16h30. Malheureusement c’est déjà le début des bouchons du lundi soir. L’avantage avec les villes américaines aux rues bien perpendiculaires, c’est que c’est facile d’y circuler. Mon hôtel est sur Flamingo, donc je tourne et direct au parking.

J’ai longtemps hésité à savoir ce que j’allais faire pour cette fin de séjour, retour en ville, prolongation ailleurs… Ce qui m’a fait opter pour retour en ville c’est que mon vol est en pleine nuit du 31, que je craignais une dense circulation et déteste prendre l’avion sans être passée par les cases douche et changement de vêtements. Mais choisir de venir à Vegas les nuits des 30 et 31 décembre, c’est choisir d’ouvrir grand sa bourse. J’ai donc opté pour un des rares établissements restant abordables, avec navette aéroport gratuite et permettant de rejoindre le Strip à pieds en une vingtaine de minutes. J’ai jusqu’au lendemain matin pour me séparer de Blue Bell…

J’avais lu tellement de commentaires négatifs sur cet hôtel que je m’attendais à la maxi cata et finalement c’est correct. Il se disait que le personnel de l’accueil était exécrable et les dames furent plus que charmantes avec moi tant à l’arrivée qu’au départ. La chambre aurait besoin d’un coup de fraîcheur mais est propre et a une fenêtre s’ouvrant. Je respire de soulagement tant je craignais de la crasserie.

Voiture totalement vidée, bagages posés, désaltération effectuée et en pieds pour aller Freemonter… Au bout de la rue, devant le Paris, il y a un arrêt de Deuce. C’est le bus navette permettant d’aller et venir sur le strip. Le ticket vaut 8 dollars et permet d’emprunter tout le réseau de transport en commun pendant 24 heures. Le trajet dure environ 50 minutes pour 8 kilomètres, les arrêts sont réguliers.

Choc, c’est choc, flashy c’est flashy, tonitruant c’est tonitruant… mais pas chic. Freemont street se situe dans l’ancienne ville, celle qui fut délaissée à partir des années 80 quand les mégas casinos à thème ont commencé à se multiplier sur le Strip et du coup à donner un sérieux coup de vieux aux anciens. Ils ont réagi en créant un toit écran géant de 460 mètres présentant un spectacle gratuit quasi permanent tous les soirs. Le complexe a été inauguré en 2004.
.
.
L’ambiance est celle qui a valu son surnom de Sin à la ville, soit la ville du péché ou de la débauche. Cela fume un peu de tout, cela pique même par endroits, cela boit, cela hurle, cela se dénude et déhanche… Bref, un endroit où je n’emmènerai pas de jeunes enfants et pourtant il y en a plein y compris en poussette et sans casque pour protéger leurs oreilles. Une tyrolienne permet de parcourir la rue juste sous le plafond lumineux. Pendant mon passage, une jeune fille est restée plantée au milieu du trajet et cela a pris un moment pour qu’on vienne la chercher…

Je voulais voir, j’ai vu…

Une petite grosse faim se manifeste et après avoir hésité entre diverses options, j’opte pour un kebab à 12 dollars qui me remplit bien l’estomac sans passer par la case souvenir papillesque.

Re-Deuce, re Elvis au Bellagio, retour at room vers 22 heures. Vous vous doutez bien que je ne vais pas m’endormir sans encore un peu d’HGTV…

Compléments, infos, détails, images... sont par là:
https://madikeravoyages.fr/NY1/crbst_26.html
.

Avatar de l’utilisateur
bruno
Rédacteur
Messages : 3046
Inscription : 06 déc. 2008, 21:34
Sexe : H
Localisation : Besançon

Re: Floconneries Bryciennes et beautés d’hiver Vegassien… Décembre 19

Message par bruno » 15 mai 2020, 23:45

Hello,

Ah, fantastique Las Vegas :great
2014 Carnet de route Texas
topic9357.html
2014 NYC-Washington
topic8054.html
2012 De Chicago à New Orléans
topic6214.html
2011 SFO-Tahoé-LAS
topic3350.html
2010 Le Colorado
topic2334.html
2009 Ouest USA Découverte
topic1713.html
2008 Floride
viewtopic.php?f=20&t=4379

Avatar de l’utilisateur
Madikéra
Messages : 456
Inscription : 21 juin 2013, 02:00
Sexe : F
Vous êtes randonneur(s) : Intermédiaire(s)
Localisation : Martinique

Re: Floconneries Bryciennes et beautés d’hiver Vegassien… Décembre 19

Message par Madikéra » 16 mai 2020, 02:04

Hello,

Je ne suis pas fan de la ville mais je sais y reconnaître une unicité qui lui confère un certain intérêt.

J'ai bp aimé tout un tas de petits détails comme les lustres des années 60/70...

Image

Image

Image

Répondre

Revenir à « Carnets de voyage aux USA »