Road Trip de Zaius & Gizmo (Sept. 09) - Merveilleux !

Le feedback de votre road trip aux États-Unis ! Alors, c'était comment ?
Règles du forum
Cette section vous permet de publier vos récits de voyage. Partagez vos expériences, vos émotions, à travers votre regard et votre plume ! Et n'hésitez pas à agrémenter votre carnet de photos et de vidéos !

Pensez à vos lecteurs ! Commencez par votre itinéraire !
Avatar de l’utilisateur
handa
Messages : 427
Inscription : 13 avr. 2009, 21:47
Sexe : F
Localisation : vincennes

Re: Road Trip de Zaius & Gizmo (Sept. 09) - Merveilleux !

Message par handa » 03 oct. 2009, 14:51

eh bien, ce concert au Hollywood bowl avait l'air vraiment chouette, même si je n'ai aucune idée de qui est ce John Williams :blink :D
Avatar de l’utilisateur
zaius
Modératrice, Rédactrice
Messages : 29657
Inscription : 22 août 2009, 16:32
Sexe : F
Vous êtes : Un couple
Vous êtes randonneur(s) : Intermédiaire(s)
Localisation : France

Re: Road Trip de Zaius & Gizmo (Sept. 09) - Merveilleux !

Message par zaius » 03 oct. 2009, 14:56

@ Gunk :
Oui, j'ai vu les photos de Raphaelle, grace à qui on a un souvenir de ce qu'on n'a pas pu photographier. Merci Raphaelle. :)
Dommage pour nous, mais bon, c'était sans doute à cause du tournage de Priest... :uns
Mais on a pu se rendre compte que l'une des voitures du tour s'était arrêtée devant le Mogwaï Shop et que les gens étaient descendus (contrairement à nous :cry: ), alors je me dis que ça dépend aussi sans doute du guide sur lequel on tombe.

@ Handa : John Williams, compositeur de musique de films, et notamment de Star Wars, Superman, Harry Potter (le 1er), Indiana Jones, Les Dents de la Mer, des musiques des films de Steven Spielberg, etc...
"Aux USA, on se lève toujours de bonheur" (Un sunsetteur averti)
"Los Angeles : vous y venez en vacances, vous en repartez en liberté conditionnelle." (James Ellroy)
"The moon belongs to everyone, the best things in life are free."

- Sept. 2009 : California - Nevada - Arizona - Utah
- Sept. 2011 : South Dakota - Wyoming - Utah - Colorado
- Oct. 2013 : California - Arizona (carnet en cours)
- Sept. 2014 : 11 days in NYC (live)
- Oct. 2016 : Texas & New Mexico (live)
- Sept./Oct. 2018 : Utah & Arizona (live)
Avatar de l’utilisateur
zaius
Modératrice, Rédactrice
Messages : 29657
Inscription : 22 août 2009, 16:32
Sexe : F
Vous êtes : Un couple
Vous êtes randonneur(s) : Intermédiaire(s)
Localisation : France

Re: Road Trip de Zaius & Gizmo (Sept. 09) - Merveilleux !

Message par zaius » 04 oct. 2009, 13:22

Jour 4 - Hollywood / Westwood Memorial Park / Griffith Park Observatory

Après une bonne nuit de sommeil, on se lève à … en fait, je ne sais plus. Tout ce que je sais, c'est que la première photo que j'ai prise ce jour là, juste devant l'hôtel, a été prise à 8 h 00 (c'est si beau un palmier au petit matin…).

Image
Sunset Boulevard à 8 h 00 du matin

Ce matin, pas de voiture, mais promenade à pieds sur le Hollywood Walk of Fame. A cette heure-ci, c'est calme. Tous les magasins sont fermés, on croise peu de touristes, et on en profite pour parcourir le pavé étoilé avec sérénité. On prend vraiment notre temps.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

On va jusqu'à Vine Street puis on fait le chemin dans l'autre sens sur le trottoir d'en face. Vers les 10 heures, on s'arrête prendre un second petit déjeuner (oui, on est un peu Hobbits sur les bords !), dans une endroit très agréable, entièrement dédié à Audrey Hepburn, le "Café Audrey", sur Las Palmas. Des photos de l'actrice et des objets en rapport avec elle partout. Le lieu est calme, la lumière douce, la climatisation n'est pas sur position "pôle nord" comme partout ailleurs, le personnel est très cool et sympathique. Gizmo prend un thé glacé et un croissant aux amandes, quant à moi ça sera jus d'orange et yaourt nature. Je m'attendais naïvement à une quantité de yaourt correspondant à un pot. En guise de pot, on m'apporte un saladier plein de yaourt ! Les américains ont un sens aigu des quantités dans les restos. On m'avait prévenue, mais ça surprend toujours un peu, même après 3 jours. Avant de repartir, j'achète un tee-shirt du café.

Image

Image

Puis de là, le Chinese Theatre, les empreintes des stars, le Hollywood & Highland Center où l'on discute quelques minutes avec Laurel & Hardy à la terrasse d'un café. A midi, il fait déjà très chaud et le temps est lourd.

Image

Image

Image

Image

Image

Image
Le tout récemment ouvert Musée de cires de Madame Tussauds

Image

Image
Quand j'ai pris cette photo, je n'avais pas vu Spiderman à droite, j'aime bien ce détail.

Allons donc nous mettre au frais au Hollywood Museum (1660 N. Highland Avenue - entrée : 15 $). Visite très agréable, c'est bien moins touristique et moins peuplé que le reste du quartier (en tout cas quand on y était). On est d'abord accueillie par une dame d'un autre temps… très âgée, toute maigre, très maquillée, sa voix est douce et elle nous parle quasi en murmurant. Elle me suggère de déposer mon sac à dos près de son bureau afin de ne pas être gênée pendant la visite et nous explique que si l'on aime le cinéma, cet endroit est une merveille. Visiblement, elle veut nous parler ce dont elle est le plus fière. Elle me conseille donc avec beaucoup d'émotion les salles consacrées aux maquillages de Max Factor et les expositions de photos N&B. Puis elle se retourne vers Gizmo qui, elle en est sûre, aime les belles voitures et sera forcément sensible à celle de Cary Grant. Elle est adorable. Elle nous dit également de ne pas louper le sous-sol où on pourra y découvrir le décor du Silence des Agneaux. Ensuite, elle nous laisse à notre visite.
Cette charmante dame a raison, cette visite est un must pour tout cinéphile. On ne s'en rend pas compte tout de suite compte, mais c'est grand (sous-sol, rez-de-chaussée + 2 étages) et il y a beaucoup de choses à voir : très nombreuses expositions de costumes, modèles réduits, photos (des murs complets !), des éléments de décors, des collections de toutes sortes, etc… Après quelques essais de photos complètement ratées, je laisse tomber (trop peu de lumière). Le must (à mon goût) est en effet, la cellule d'Hannibal Lecter dans le long couloir de la prison. Brrrr…

Image
Hollywood High School, en face du musée

Image

En sortant, on passe devant la Jim Henson Compagny (dans les lieux dans anciens studios Charlie Chaplin). On passe à l'hôtel, on se détend un petit moment, et on prend la voiture direction Westwood Memorial Park. On traverse rapidement Beverly Hills et on fait un arrêt photo devant la Spadena House. On ne se sera donc attardé que sur une seule maison du quartier, mais quelle maison ! La "Spadena House" (aka "La maison de la sorcière") est une maison toute droit sortie d'un conte de fées. Il s'agit d'un vestige du cinéma muet (on la voit dans quelques films mais ne me demandez pas lesquels). Jusqu'en 1926, elle a abrité les bureaux d'Irvin Willat Productions. Devant la maison, à l'angle de la rue, on voit un policeman armé jusqu'aux dents, dans une voiture banalisée (des fois qu'on veuille kidnapper Hansel et Gretel !). Dommage, le lieu est en travaux et on ne peut pas voir l'arrière de la maison. Ca a l'air assez immense et vraiment très beau.

Image
516 N. Walden Drive (Beverly Hills)

Image
Police de Beverly Hills

On a l'adresse exacte du Westwood Memorial Park et pourtant on a eu du mal à le trouver. En effet, une fois sur place, il faut rentrer dans un passage entre deux hauts buildings et on a plutôt l'impression qu'il s'agit de l'entrée d'un parking privé. Là encore, très peu de monde, on peut se garer dans le cimetière où il n'y a qu'une seule voiture. Au départ, je n'aimais pas l'idée de visiter un cimetière. Gizmo souhaitait voir la tombe de Natalie Wood et je l'ai donc accompagné. Une fois sur place, je n'ai plus du tout vu les choses de la même façon. J'ai découvert un lieu verdoyant minuscule, paisible à l'ombre de quelques grands arbres, coloré, et surtout souriant et chaleureux. Ce lieu, ouvert à toutes les religions, respire l'amour de toute part. Tous celles et ceux qui reposent au Westwood Memorial Park sont précisément ici car ils ont été aimés (et sont toujours aimés) sincèrement, énormément et profondément.

Image
Billy Wilder a juste à ses côtés Walter Matthau et Jack Lemon. :)

Image

Image

Mission suivante, s'approcher du signe "Hollywood" et nous voilà donc partis en direction de Mulholland Road (à ne pas confondre avec la célèbre Mulholand Drive). La rue est peu large et très sinueuse. Que des maisons, plus ou moins grandes et luxueuses, mais toutes magnifiques. Arrivés, au sommet, belle récompense. Mission accomplie.

Image

On redescend la colline, le GPS s'affole un peu et nous propose des routes qui n'existent pas (tournez à gauche, pas d'bol, y'a rien pour tourner!), on loupe un croisement et on se retrouve sur une route différente qu'à l'aller. On ne sait pas bien où l'on va mais on se dit que si on continue à descendre on finira bien par arriver en bas. Logique implacable qui s'est vérifiée. De là, on remonte mais dans une tout autre direction : le Griffith Park Observatory d'où l'on veut profiter du crépuscule sur Los Angeles. La route est agréable. Plus on monte, plus y'a du monde, mais il est environ 18 heures et beaucoup de touristes redescendent vers la ville (ils ne savent pas ce qu'ils manquent…). On se gare où on peut (à environ 15 minutes de marche de l'observatoire) et on finit le trajet à pieds. Derrière les pins et un ciel légèrement brumeux, on devine L.A. C'est beau !

Image

Image

Image
Au loin, gros nuage de fumée. Nous sommes le 5 Septembre et l'incendie est toujours là...

Arrivés en haut, quelques photos, on s'amuse à vérifier l'heure sur le cadran solaire, on jette un œil curieux sur le pendule de Foucault, on profite de l'ambiance, rapide traversée de l'observatoire jusqu'au sommet. Comme des gosses, on va un peu dans tous les sens. Puis on se pose, et on admire. Quel spectacle ! Un type à côté de moi nous montre un truc du doigt dans la forêt plus bas et me demande ce que cela peut bien être. Il pense à un renard. M'est avis qu'il s'agit plutôt d'un coyote ! On reste jusqu'aux environs de 21 h 30 et on redescend. Ce qu'on avait pas prévu, c'est que le ¼ d'heure de marche qu'on avait fait à aller, on allait forcément le refaire dans la nuit noire. On s'est même demandé si on allait réussir à retrouver la voiture ! C'est qu'il y avait encore beaucoup de monde sur les lieux. Magnifique soirée, j'ai adoré cet endroit.

Image

Image
On voit au loin le signe Hollywood

Image

Image

Image

Image

Image

Image

De retour, on avait prévu d'aller déguster un petit hamburger dans un In-and-Out tout près de l'hôtel. On se gare, et là… y'a comme des taches d'huile sur le parking par où on est passé. On vérifie, oui… y'a bien un truc qui fuit. Aie ! Là, je ne vous mens pas que dans les minutes qui ont suivi, on était franchement paniqués. Gizmo pense qu'il s'agit du liquide de freins. Bon… y'a plus qu'à appeler le service de dépannage d'Alamo. On est Samedi, 22 heures, et pour couronner le tout il s'agit du week end de la fête du travail. On appelle, boite vocale, au bout de 15 minutes plus rien. Je vais à l'accueil de l'hôtel afin de vérifier que le problème ne vient pas du téléphone de notre chambre. J'explique notre problème au monsieur de l'accueil et j'en profite pour lui demander s'il ne pourrait pas m'aider et expliquer lui-même à Alamo notre petit problème (déjà que j'ai dû mal avec les termes techniques en français, alors en anglais !). Il regarde le numéro et commence à m'expliquer nébuleusement que comme c'est une boite vocale, il ne pourra pas les joindre depuis son poste (mwouai…) mais qu'il va ouvrir la ligne pour le téléphone de notre chambre afin qu'on ne paye pas la communication (en d'autres termes, s'il n'avait pas fait cela, on aurait payé la communication alors qu'il s'agissait d'un numéro gratuit !!!). Il nous fait promettre qu'on appellera que ce numéro. Bien, merci monsieur, c'est déjà ça. Retour à la chambre et là… ça sonne occupé en permanence. Retour à l'accueil de l'hôtel, on n'arrive pas à les joindre, mais on a un autre numéro, celui du standard. Ok, dit le monsieur, mais promettez-moi que vous ne ferez que ce numéro ou bien celui d'avant, mais rien d'autre. Oui, oui, t'inquiète pas monsieur, on a bien compris. Re-téléphone, 45 minutes d'attente. On arrive enfin à avoir quelqu'un. J'explique le problème, la fille ne comprend pas tout. Je lui dis que je suis française et que les termes techniques automobiles en anglais, c'est pas trop mon truc. Elle me passe alors un traducteur. Bien, on avance. Elle me demande si l'on pense qu'il est possible de ramener la voiture à l'aéroport. Gizmo pense que oui. Nous voilà donc partis. On s'apprête à prendre la voiture : MAXI tache d'huile ! Bon bin non alors… c'est qu'on n'a pas envie d'avoir un accident nous. Re-appel. Re 45 minutes d'attente. Re-coucou, c'est re-moi, donc non, pas possible de vous ramener la voiture, va falloir venir la chercher et nous en filer une autre. La fille nous demande pour quand on la veut : ce soir ou demain. Cri du cœur: "As soon as possible !". Ok, elle sera là à 2 h 40. La nuit va être courte… On prévient le type de l'accueil à l'hôtel (ce n'est plus le même donc re-explications !) qu'une dépanneuse va arriver dans la nuit avec une nouvelle voiture. Il nous dit qu'il nous préviendra par téléphone quand elle sera là. Finalement la voiture est arrivée à 3 h 30, une Nissan Pathfinder blanche, un beau 4*4, spacieux, c'te classe !!! Je vous passe les détails de la dépanneuse qui était trop haute pour accéder au parking de l'hôtel. Il a fallu retourner chercher le type de l'accueil pour qu'il aille ouvrir un autre accès dont la porte était bloquée. Après tout ça, je crois que je suis devenue aussi cool que les américains ! Ouf, on peut enfin dormir. Réveil un peu difficile vers 7 h 00, douche, petit déj' (dommage qu'on s'en aille si vite, j'étais devenue une pro du gaufrier moi !). On remplit le coffre, on rend la chambre, on dit merci au monsieur de l'accueil pour les appels téléphoniques gratuits (oui, le type du début de soirée était de nouveau de service !) et nous voilà sur la route… en partant, on se dit que tout cela s'est finalement réglé assez rapidement, qu'Alamo s'est montré réactif et les employés de l'hôtel plutôt patients. Quant à nous, ce que nous ne savions pas encore, c'est que nous allions vivre une des journées les plus magiques de notre voyage !...
"Aux USA, on se lève toujours de bonheur" (Un sunsetteur averti)
"Los Angeles : vous y venez en vacances, vous en repartez en liberté conditionnelle." (James Ellroy)
"The moon belongs to everyone, the best things in life are free."

- Sept. 2009 : California - Nevada - Arizona - Utah
- Sept. 2011 : South Dakota - Wyoming - Utah - Colorado
- Oct. 2013 : California - Arizona (carnet en cours)
- Sept. 2014 : 11 days in NYC (live)
- Oct. 2016 : Texas & New Mexico (live)
- Sept./Oct. 2018 : Utah & Arizona (live)
Avatar de l’utilisateur
Gunk
Messages : 1197
Inscription : 15 avr. 2008, 22:41
Sexe : H
Localisation : sarreguemines moselle 57

Re: Road Trip de Zaius & Gizmo (Sept. 09) - Merveilleux !

Message par Gunk » 04 oct. 2009, 17:57

Quant à nous, ce que nous ne savions pas encore, c'est que nous allions vivre une des journées les plus magiques de notre voyage !...
raaaa elle sait garder le suspense à vif lol ! finalement ca c'est bien reglée cette panne c'est pas mal !
Avatar de l’utilisateur
zaius
Modératrice, Rédactrice
Messages : 29657
Inscription : 22 août 2009, 16:32
Sexe : F
Vous êtes : Un couple
Vous êtes randonneur(s) : Intermédiaire(s)
Localisation : France

Re: Road Trip de Zaius & Gizmo (Sept. 09) - Merveilleux !

Message par zaius » 04 oct. 2009, 19:05

Pour la panne, oui, malgré une nuit très courte, on n'a pas perdu de journée, ce qui nous aurait déchiré le coeur et qui aurait été en plus assez compliqué à gérer.

Bientôt la suite, je suis dessus là. :D
J'essaye de retranscrire aux mieux nos émotions. Pas facile, j'en ai encore des frissons. Je tacherai de poster ça demain.
"Aux USA, on se lève toujours de bonheur" (Un sunsetteur averti)
"Los Angeles : vous y venez en vacances, vous en repartez en liberté conditionnelle." (James Ellroy)
"The moon belongs to everyone, the best things in life are free."

- Sept. 2009 : California - Nevada - Arizona - Utah
- Sept. 2011 : South Dakota - Wyoming - Utah - Colorado
- Oct. 2013 : California - Arizona (carnet en cours)
- Sept. 2014 : 11 days in NYC (live)
- Oct. 2016 : Texas & New Mexico (live)
- Sept./Oct. 2018 : Utah & Arizona (live)
Avatar de l’utilisateur
Gunk
Messages : 1197
Inscription : 15 avr. 2008, 22:41
Sexe : H
Localisation : sarreguemines moselle 57

Re: Road Trip de Zaius & Gizmo (Sept. 09) - Merveilleux !

Message par Gunk » 05 oct. 2009, 17:46

vaut mieux une panne que oublier les clés d'une mustang cab dans son coffre comme moi en plein désert :D ! ca ne nous a que couté un double de clés à 6$ mais bien 4h de temps perdu dans une journée ! enfin bon plus de peur que de mal !
Avatar de l’utilisateur
zaius
Modératrice, Rédactrice
Messages : 29657
Inscription : 22 août 2009, 16:32
Sexe : F
Vous êtes : Un couple
Vous êtes randonneur(s) : Intermédiaire(s)
Localisation : France

Re: Road Trip de Zaius & Gizmo (Sept. 09) - Merveilleux !

Message par zaius » 05 oct. 2009, 18:03

Jour 5 - Los Angeles / Vasquez Rocks / Route 66 / Las Vegas

Environ 8 h 20. Nous voilà partis en direction de Vasquez Rocks. Nous devons nous approcher de la zone qui avait été fermée à la circulation quelques jours avant à cause de l'incendie. En route nous voyons des pans entiers de paysage brûlés, si noirs. C'est bien triste tout ça. :cry:
Vasquez Rocks est un petit parc naturel de 3 km2 à environ 40 miles au nord de Los Angeles (au 10700 W Escondido Canyon Road - la ville la plus proche est Agua Dulce) ; ouverture de Mars à Octobre de 8h à 18 h (17 h de Novembre à Février) / entrée gratuite.
Vasquez Rocks tient son nom de Tiburcio Vásquez, bandit de grand chemin qui a longtemps opéré dans le coin entre 1857 et 1874. Mais ce parc est aujourd'hui très célèbre pour une autre raison. Il a servi et sert encore très souvent de lieu de tournage à une multitude de films et de séries télé (Star T rek, Zorro, Les Envahisseurs, Les Flinstones, La Planète des Singes, 24 heures, etc...). Wikipedia propose une liste de titres, IMDB également.
A l'entrée, un panneau aux couleurs passées par le soleil annonce fièrement "100 ans d'histoire de tournage". Un des rochers du parc est assez emblématique et rappellera forcément quelque chose aux fans (s'il y en a) de la série originale Star T rek, la bataille de Kirk contre Gorn, dans l'épisode "Arena" :

Image

Image

Nous arrivons donc sur place vers 9 h 15 et nous laissons la voiture à l'entrée (deux voitures sur la parking en comptant la notre!). Nous croisons à plusieurs reprises des rangers qui nous souhaitent la bienvenue ou nos adresses des signes amicaux. Vasquez Rocks est connu pour sa chaleur intense en été, mais il est encore tôt et la température est supportable. Deux heures durant, nous nous baladons au milieu des rochers, grimpant un peu partout. La chaleur s'installe, heureusement, nous avions prévu chapeau et eau. Le paysage que nous découvrons est très sec, brûlé par le soleil. Pas mal de trous dans la terre, je ne préfère pas penser aux animaux qui les habitent. Au détour des chemins, nous nous attendons à tout moment à une embuscade de bandits ou bien à voir débarquer Zorro et Tornado. :D

Image
J'aime bien cette photo. Ca a l'air beaucoup plus à pic que ça ne l'était.

Il est possible de faire des randonnées à cheval, ce qui doit être vraiment chouette mais que nous n'avons pas fait car nous ne savons pas monter à cheval. On trouve aussi quelques tables de pique-nique.

Image

Image

Image

Image

Voilà donc une visite bien sympathique, à l'abri des touristes, à faire si comme nous vous rêvez de voir ce fameux rocher de Gorn ou bien tout simplement si vous aimez randonner dans des ambiances un rien désertiques.

On quitte Vasquez Rocks pour nous diriger vers Victorville et son musée, sur la Route 66. Juste à l'entrée de la ville, nous nous arrêtons manger un sandwich et boire une citronnade. Comme j'ai oublié de noter l'adresse du musée de la Route 66, je demande à la serveuse où il se trouve. Elle ne le connaît pas et n'y est jamais allée, mais elle va demander à son collègue cuisinier. Son collègue n'a pas l'air de connaître non plus mais au bout d'un moment le voilà revenu avec les coordonnées complètes du musée, il est allé vérifier sur Internet. Trop sympas les américains. Nous arrivons au musée vers 13 h 00.

Image

Si vous êtes fans des ambiances 50's et 60's américaines, ce musée devrait vous plaire. Vieux véhicules, objets de toutes sortes, collections, livres, disques, meubles, jeux & jouets, maquettes, objets historiques, photos, etc… Dans un petit coin aménagé de sièges, un film documentaire (DVD) sur l'histoire de la Route 66 passe en boucle. Le musée n'est pas immense, mais bien rempli. On y est resté une heure.
J'avais pu lire qu'il était plus intéressant que celui de Barstow, ne le connaissant pas, je ne peux pas comparer. Le musée de Victorville est situé dans la vieille ville, sur la Route 66, au 16825 So. D Street (site du musée). Il est ouvert les Jeudi/Vendredi/Samedi/Lundi de 10 h à 16 h et le Dimanche de 11 h à 15 h. Il est gratuit, mais vous êtes encouragés à faire une petite donation et à laisser un message dans le livre d'or. Vous pouvez même épingler la ville d'où vous venez sur une large carte. Mais ne cherchez pas la France, on ne la voit plus, elle est complètement recouverte d'épingles. Les français aiment la Route 66, c'est cool ça ! 8)

Image

Image

Image

En sortant, nous avons fait le tour de la boutique souvenirs et acheté un tee-shirt, les prix sont corrects (je ne me souviens pas du prix du tee-shirt, c'est donc que ça ne m'a pas traumatisé !). A la caisse, on discute quelques minutes avec Dorothy et Larry, probablement gérants ou propriétaires du musée, un couple amical et très accueillant. Ils ont l'air gênés que je les félicite pour le musée, étonnés que je veuille les photographier et sincèrement reconnaissants et émus qu'on prenne le temps d'échanger quelques mots avec eux. Au final, ils m'ont offert une petite toupie en bois. J'ai trouvé ce geste très touchant. :)

Image
Vêtus pour la circonstance

On reprend la voiture direction Las Vegas via une portion de la Route 66 et nous souhaitons également nous arrêtés à Calico. Concernant Calico, on sait que ce n'est pas forcément génial, mais vu qu'on passe à côté…
Quelques semaines avant le départ j'avais vu sur Internet des photos du bottletree ranch d'Elmer Long. Pour la petite histoire, Elmer a hérité un jour de son père de toute une collection de bouteilles. Que faire de ces centaines de bouteilles de verre de toutes les couleurs ? Et il eut alors l'idée de construire un arbre en fer forgé, ainsi était né son premier bottletree.
J'avais dit à Gizmo que ce serait sans doute intéressant de s'y arrêter, que c'était l'occasion de découvrir une des curiosités de la Route 66. Nous voilà donc partis en quête des œuvres d'art d'Elmer. Je savais que le bottletree ranch était situé entre Victorville et Barstow, sur la Route 66, mais je ne savais pas précisément où ; certaines cartes indiquaient Oro Grande, d'autres Helendale. En fait il est situé entre les deux. Il est facilement repérable car à moins de le faire exprès, impossible de louper les arbres à bouteilles, aux multiples couleurs et reflets. On se gare juste devant. Un écriteau sur la porte dit qu'on est les bienvenus et qu'il faut juste refermer derrière nous. Nous rentrons, et nous sommes immédiatement émus par le lieu. L'ambiance est étrange. On se retrouve seuls, dans un jardin inconnu et haut en couleur, au beau milieu d'une route désertique. On entend souffler le vent, tinter les carillons (tous fabriqués avec du matériel de récupération : morceaux de Chevrolet, etc…), carillons accompagnés du roulis des vieilles sculptures de métal. On se promène un long moment au milieu des œuvres d'Elmer, véritable artiste du recyclage. Il y en a partout, c'est très fouillis, mais c'est ce qui fait le charme de ce jardin si différent. 8)

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Ce que je n'avais pas vraiment réalisé à ce moment là c'est que cette exposition à ciel ouvert n'était pas seulement l'atelier d'Elmer mais également l'endroit où il vivait. Inévitablement, nous faisons alors la plus magique des rencontres : Elmer sort de chez lui pour nous saluer ! Nous nous présentons et discutons un petit moment. Puis Elmer nous invite à nous assoire à l'ombre sur son perron afin d'attendre les colibris. Il nous assure qu'il y en a plein le jardin. Il ne les a pas encore vus cet après-midi et ça l'étonne. Mais attendons, ils vont venir… Il nous offre de bonnes bouteilles d'eau fraîche et nous discutons alors de la vie. Parmi les reflets des bottletrees, nous repérons les chipmunks et attendons les colibris. Que dire… tout ce qui passe dans ma tête à ce moment là est indescriptible. Ma vie ralentit et je profite de ce cadeau extraordinaire. Les colibris apparaissent et viennent se désaltérer, un véritable ballet.
Nous restons encore une heure avec Elmer (entre temps un vieil ami à lui arrive), mais nous devons nous décider à contre cœur à lui dire au revoir car nous devons reprendre la route. Après une telle rencontre, nous n'avions plus du tout envie de visiter Calico qui nous apparaissait soudainement bien inutile. Nous avons donc filé vers Las Vegas, la tête et le cœur pleins à ras bord d'émotions. :love:

Image

La Route 66 a une âme. Si un jour vous passez par là, allez dire bonjour à Elmer. Il ne voyage pas, car il ne parvient pas à se séparer trop longtemps du désert Mojave qu'il aime tant, mais il vous accueillera le cœur grand ouvert. Merci Elmer.

On s'arrête à Baker chez Bob's Big Boy pour manger une glace. Resto coloré bien sympa et vraiment pas cher ; en plus (si vous commandez quelque chose à manger et que vous mangez sur place) les boissons (avec refill of course) sont gratuites !!! Le parking vaut le détour avec ces quelques vieilleries exposées et son thermomètre géant qui indique 102 ° F… ah quand même…

Image

Image

Image

Arrivée à Las Vegas vers 20 h 00, assez épuisés. On se demande si on ne va pas se coucher immédiatement. Et puis… la tentation est trop grande. On a réservé au Main Street Station, tout près de Fremont Street. Première surprise en récupérant la chambre… c'est en fait une suite ! Tout ça pour nous, et pour seulement 73 $ ! A ce prix là je m'attendais à une chambre plus que correcte, mais pas à une suite ! Dommage qu'on reste qu'une nuit (sur la dernière photo, on devine le petit hall d'entrée de salle de bain équipée d'un fauteuil, d'une coiffeuse et d'un grand miroir. La salle de bain venait après.). Je conseille également le buffet de l'hôtel, tout simplement ENORME ! On l'a testé au petit déj (7 $) et le choix était infini. Comparativement celui du Circus Circus (une semaine plus tard) a fait vraiment pale figure.

Image Image Image Image Image Image

Cet hôtel n'a que 400 chambres et reste à taille "humaine", la décoration est superbe et procure à l'établissement énormément de style : gare victorienne entièrement en bois. J'ai vraiment beaucoup aimé.

Image

Image

Notre "balade" sur Fremont Street s'est révélée être une expérience mémorable, c'est le moins que l'on puisse dire. Nous ignorions qu'il s'agissait du week-end du Telethon et il y avait sur Fremont des concerts gratuits, trois en même temps ! C'était incirculable. Après la calme de chez Elmer, on a pris la violence des lumières, la cacophonie de la musique et la chaleur en plein dans la face (et on n'avait quasiment rien dormi la nuit d'avant). Ca a carrément été beaucoup trop d'un seul coup. Unique, on s'en souviendra ! Arrivés au bout de Fremont, on a fait demi-tour, et on a commencé à avoir la tête qui tournait. On a fait quelques magasins de souvenirs, histoire de passer quelques instants au calme (les magasins étaient vides). Las Vegas était pour nous une étape obligatoire puisqu'à la frontière entre la Californie et les parcs nationaux. Il est évident qu'on voulait de toutes façons voir cette ville complètement démesurée (à tous les points de vue) au moins une fois dans notre vie (en fait ça sera 2 vu qu'on y repassera plus tard). En toute honnêteté, ce n'est pas une ville pour moi. Ce fut vraiment une expérience extrème, mais je suis super heureuse de l'avoir vécue. :D

Après ça on est, très très lentement, rentrés à l'hôtel et on s'est endormis comme des masses.

Image

Image

Image

Image

Image

Image
"Aux USA, on se lève toujours de bonheur" (Un sunsetteur averti)
"Los Angeles : vous y venez en vacances, vous en repartez en liberté conditionnelle." (James Ellroy)
"The moon belongs to everyone, the best things in life are free."

- Sept. 2009 : California - Nevada - Arizona - Utah
- Sept. 2011 : South Dakota - Wyoming - Utah - Colorado
- Oct. 2013 : California - Arizona (carnet en cours)
- Sept. 2014 : 11 days in NYC (live)
- Oct. 2016 : Texas & New Mexico (live)
- Sept./Oct. 2018 : Utah & Arizona (live)
Avatar de l’utilisateur
scala
Messages : 116
Inscription : 28 août 2009, 11:56
Sexe : H
Localisation : Tours

Re: Road Trip de Zaius & Gizmo (Sept. 09) - Merveilleux !

Message par scala » 05 oct. 2009, 21:08

Ton récit est vraiment plaisant, détaillé et bien écrit.
Je suis très pressé d'y être !
Merci aussi pour les belles photos.
Répondre

Revenir à « Carnets de voyage aux USA »