LA (un peu), Death Valley (beaucoup), surprise (à la folie!)

Le feedback de votre road trip aux États-Unis ! Alors, c'était comment ?
Règles du forum
Cette section vous permet de publier vos récits de voyage. Partagez vos expériences, vos émotions, à travers votre regard et votre plume ! Et n'hésitez pas à agrémenter votre carnet de photos et de vidéos !

Pensez à vos lecteurs ! Commencez par votre itinéraire !
stanofpersia
Messages : 207
Inscription : 23 août 2011, 11:41
Sexe : H

LA (un peu), Death Valley (beaucoup), surprise (à la folie!)

Message par stanofpersia » 20 oct. 2014, 00:13

INTRODUCTION

Chères amies, chers camarades,
N'ayant pas remis les pieds aux USA depuis Avril 2011, je ressentais cette sensation de manque que j'imagine un drogué doit subir. Plus de deux ans sans pouvoir m'y rendre, je guettais la moindre occasion de pouvoir saluer à nouveau cet Ouest américain.
La surprise arriva il y a peu de temps. Ma chérie et moi-même apprécions énormément un groupe répondant au doux nom d'IAMX. Pour la faire courte, souffrant d'insomnie lourde, le chanteur n'a pas supporté le rythme effréné de la dernière tournée et a été hospitalisé. Son médecin lui aurait interdit toute date de concert, ce que nous avons vécu comme un drame.
Une incroyable nouvelle tombe sur nos téléscripteurs fin septembre. L'artiste a eu une dérogation exceptionnelle de son médecin, le droit de faire quatre concerts pendant un mois, à la condition que les concerts aient lieu à 19h00, et pas trop loin de son domicile. Une heure plus tard, les ventes pour les quatre dimanche d'Octobre tombent sur Facebook avec seulement 200 places par soir. Arghhh, un club intimiste à Glendale. Ma chérie s'était jurée de ne jamais manquer un concert dans le futur suite a deux ratées avant le drame de l'annulation. La voilà prête à péter les plombs et réussit à trouver deux tickets pour le 12 octobre. Nous avons dû attendre qu'un ami nous achète les places et les reçoivent car les tickets sont nominatifs et ne peuvent être vendus qu'à des habitants des USA. Résultat des courses, début des préparatifs le 10 septembre pour un départ le 08 octobre.

Autant vous dire qu'organiser un voyage en un peu plus de 15 jours ne va pas être une solution économique et ce carnet ne sera pas forcément source de bons plans. Mais qu'importe, on ne vit qu'une fois. Nous aurons par ailleurs limité les dégâts pour dire.

En préambule, voici un lien pour comprendre la motivation principale du voyage, un excellent titre de ce groupe né des cendres de Sneaker Pimps. A classer entre Depeche Mode et Placebo pour aller vite.

Image

La suite arrive très vite avec la mémoire encore fraîche puisque le voyage date d'une semaine seulement.
Heureux d'avoir de nouvelles histoires à raconter.

Stan.
Dernière modification par stanofpersia le 03 sept. 2016, 08:22, modifié 9 fois.

stanofpersia
Messages : 207
Inscription : 23 août 2011, 11:41
Sexe : H

Re: Trois jours dans la Death Valley et quelques surprises

Message par stanofpersia » 20 oct. 2014, 00:53

Nous voici donc avec la confirmation que nous ferons partie des quelques élus qui auront la chance de pouvoir participer à l'un de ces quatre concerts. Ma chérie et moi-même étant musiciens en train de sortir un nouvel album, nous nous disons que c'est un signe du destin et que nous profiterons d'un court séjour pour aller shooter des scènes d'un clip au pays des grands espaces. Nous faisons un rapide repérage sur SunsetBld.com et nous arrivons vite à la conclusion que c'est la Death Valley qui offre la plus grande variété de paysages pour un séjour d'à peine quatre jours. L'avenir nous donnera raison.

Nous figeons donc nos dates de départ et la durée du voyage, départ le 08 Octobre pour un retour le 13 Octobre. Autant vous dire que nous allons devoir faire efficace pour tout faire rentrer dans le calendrier et le budget.

VOLS
Nous filons donc sur promovacances.com et Kayak et trouvons des vols mais les directs sont hors de prix, aux alentours de 1200 euros/personne. Il nous faudra choisir vol avec une escale. Toujours satisfait de promovacances, je choisis donc un vol Delta Airlines via New York qui nous coûtera 900 euros TTC. Pas donné, mais à quinze jours du voyage et pendant les vacances scolaires, difficile de faire moins a priori.

Le départ est prévu à 13h10 avec une arrivée à JFK à 16H47. Correspondance à 18H15 pour une arrivée à 21H36 à Los Angeles. Les plus expérimentés d'entre vous relèveront d'entrée la correspondance de 1H30 qui refroidirait même Usain Bolt, qui sait qu'il va devoir trébucher sur la barrière de l'immigration. j'avoue m'en inquiéter un peu mais me dis que si la compagnie le propose, c'est qu'il y a un moyen que cela passe.

VOITURE
Dans la foulée, nous choisissons de bloquer un 4x4. J'étais passé par ENTERPRISE pour le voyage précédent, mais par acquis de conscience suis allé sur SunsetBld voir les recommandations. J'ai vu une offre d'affiliation ALAMO qui nous offrait le deuxième conducteur, j'ai cliqué, j'ai choisi, j'ai réservé. Magique. Merci SunsetBld !
Nous avons payé 190,37 euros TTC pour le véhicule du Mercredi soir au Lundi matin, avec Kilométrage illimité, assurance au tiers, assurance CDW, et le conducteur supplémentaire. Le GPS est facturé 60 USD, soit 47 euros. Tout semble raisonnable.

HOTELS
Etant toujours passé par Hotwire dans le passé, j'ai renouvelé avec grande satisfaction l'expérience. Le principe est simple, vous ne choisissez pas l'hôtel mais le quartier dans lequel vous voulez être. Cela permet au site de vous proposer des remises plus ou moins importantes en fonction du nombre d'étoiles que vous souhaitez. L'hôtel peut afficher du 100% d'occupation, et vous pouvez bénéficier de prix avantageux. Nous choisissons pour la première nuit de se positionner sur la route de la Death Valley et jetons notre dévolu sur Van Nuys. Nous prenons un motel à 79 dollars,à 30mn de l'aéroport. le nom arrive sur nos téléscripteurs, il s'agira du Extended Stay America à Northridge.

Vient ensuite la réservation pour la nuit du samedi et du dimanche. Nous choisissons alors le quartier de Glendale et tombons sur un autre deux étoiles, à 163 dollars pour deux nuits, ce qui nous convient parfaitement. il s'agira du Ramada Inn Burbank, à 10 minutes de la salle de concert, et à 40mn théorique de LAX, Hourra.

Vient enfin la réservation pour la Death Valley et là les choses se gâtent car HOTWIRE ne fonctionne pas dans des zones où il y a 100 chambres pour 600 demandes ;). Retour sur SunsetBld qui nous confirme que seul Furnace Creek et Stovepipe Wells proposent un hébergement. Complet à Furnace Creek, je tente ma chance sur Stovepipe Wells, il reste une chambre pour les deux nuits dont nous avions besoin. Hip, hip, Hourra. Je réserve sur Internet. Nous payons 163 dollars pour deux nuits.

Voilà pour les informations pratiques, je m'en irai de ce pas remplir les fiches hébergement dès la fin de ce carnet, mais peux déjà vous confirmer qu'aucune mauvaise surprise n'a été à prévoir, bien au contraire.

Nous plongeons sur internet pour préparer l'histoire du clip, faire du repérage à distance et commencer à rêver. Votre fidèle serviteur a du mal à réaliser que dans 15 jours, il sera de retour dans sa voiture à bouffer du Mile Américain entre villes et parcs nationaux, activité à laquelle je commence à devenir sérieusement accro.
:k
Dernière modification par stanofpersia le 21 oct. 2014, 20:50, modifié 4 fois.

stanofpersia
Messages : 207
Inscription : 23 août 2011, 11:41
Sexe : H

Re: Trois jours dans la Death Valley et quelques surprises

Message par stanofpersia » 20 oct. 2014, 01:53

LE VOYAGE ALLER

Nous partons le jour J de Zurich pour arriver environ 2H00 avant le vol. On se fera évidemment engueuler, car il faut arriver au moins 3H00 avant, mais on ne nous escorte quand même pas. Les bonnes questions stupides non pas à la sécurité mais carrément au guichet, réponses bigarrées (imaginaires je vous rassure, fou mais pas idiot non plus), vous trouverez les bonnes réponses par vous mêmes :
- Quand avez-vous fait la valise ? Il y a trois ans environ
- L'avez-vous laissé sans surveillance ? Oui bien sûr, trois téléphones, deux caméras, un appareil photo hors de prix, trois objectifs, nos passeports, nos fringues. On a tout laissé au chemin en allant boire un café.
- Est-ce quelqu'un vous a remis un paquet ? Oui, le gars barbu en train de lire le Coran, nous a dit un truc qu'on a pas compris parce qu'on parle pas Allemand, quelque chose "qu'ils meurent tous ces INFADELS" !!! On pas vu le rapport, parce que on trouve que c'est un bon groupe The Infadels : http://www.youtube.com/watch?v=LXtqfluhNsQ

Le vol a été parfait. Je vois pas trop quoi vous dire car on sait à quoi s'attendre sur un transatlantique. On a eu couverture, pseudo coussin, masque de nuit et écouteurs (qui déchirent les oreilles à mon goût). La nourriture était OK, alcool à volonté, rien à redire. Niveau vidéo, un choix INCROYABLE de films franchement, de Gravity, Snowpiercers en passant par Le cercle des poètes disparus ou autres classiques. Rien à redire de ce côté là, j'aurais pu rester 30h00 dans l'avion tellement il y avait de films et séries. On notera aussi la présence de ports USB sur les écrans permettant de recharger les smartphones, ce qui est fort appréciable.

Mention TB pour les consignes de sécurité disponible en vidéo, absolument hilarantes, j'ai ri du début à la fin. Merci DELTA pour ces moments de détente.

Arrivée à NYC un poil tendus donc, car on a seulement une heure et demie de correspondance. Il faut récupérer les barrages, passer la douane (!), passer l'immigration (!), réenregistrer ses bagages, repasser la sécurité (!), rejoindre la porte. Pour celles et ceux qui se sont déjà rendus aux USA, on vous fait pas de dessin sur le planning des 90 minutes à venir. Pour celles et ceux qui n'y sont pas encore allés, vous verrez déjà bien quand vous devrez vous faire scanner les petits doigts et le pouce :great .

Ici encore, mention spéciale à DELTA, qui nous fait arriver Terminal 4, pour une correspondance dans le même terminal. une dame nous attends à la sortie de l'avion, contrôle notre correspondance et nous délivre le ticket magique de WILLY Wonka, QUICK CONNECT FLIGHT, qui nous permettra de passer dans le coupe-file de l'immigration. On passe cette étape, aucun soucis particulier (15mn d'attente), on arrive aux bagages, la valise est déjà sur le tapis, on se jette dessus comme des morts de faim, on court à la douane, ils nous prennent à la volée la déclaration que nous n'avons pas collaboré avec les nazis pendant la guerre, qu'on n'a pas prévu de faire péter quoi que ce soit, etc... Je le tiens dans une main avec mon pass QUICK CONNECT FLIGHT que j'arbore encore plus fièrement que n'importe quel pass backstage pour un concert de U2.

Résultat, on arrive à l'enregistrement des bagages pour le vol interne, la dame nous dit, poser sur le tapis sans même nous demander notre vol, rien. Nous sommes devant la porte de sortie de l'aéroport. On a même le temps pour fumer deux cigarettes. LE REVE.

On sort, on prend une photo souvenir car nous ne sommes jamais allés à NYC qu'on poste nonchalament sur Facebook, on fait du cliché quoi :D .

Image
On repasse la sécurité donc je ressors mon AAA backstage de U2 Quick CONNECT aussi haut que mon bras me permet de le tenir, mais il devient totalement inutile pour repasser la sécurité. On arrivera dans cette immense corridor qui nous dit quelque chose comme porte A2 et nous sommes évidemment à la porte A32. En imaginant l'envergure d'un avion, nous estimons à environ 17km la distance restant à parcourir et ne trainons pas une seconde. Nous sautons dans l'avion, les derniers à embarquer, en sueur, mais dans l'avion.

Nouvelles consignes de sécurité hilarantes, choix de films équivalents, rien à redire, si ce n'est qu'on est un peu plus serrés qu'au premier vol.

Nous décollons pour LOS ANGELES et Manhattan s'offre à nous dans le hublot (évidemment caché par un passager qui prend la peine de nous masquer 75% de l'espace visible) mais avons une vue imprenable sur cet endroit que nous rêvons de visiter. Mélange de frustrations, de sueur, et d'émerveillement d'une ville qui nous semble si petite et si grande à la fois.

Mention beaucoup moins bien pour le vol interne, qui dure quand même 06h21. On nous propose gentiment un verre d'eau, mais on nous sors la carte du menu comme sur EasyJet, et là cela m'a un peu déçu. Je me console en me disant que nous mangerons en arrivant à LA.

CONSEIL VOL INTERNE DELTA : Acheter votre nourriture avant de monter dans l'avion.
CONSEIL FUMEURS JFK : Pas de smoking zone mais possibilité de fumer à JFK en correspondance si elle a lieue dans le terminal 4, qui vous fait ressortir de toute façon pour repasser la sécurité. Zone fumeur dès la sortie.

06H00 plus tard, HELL-A s'offre sous nos yeux, de nuit, ce qui reste une vue inoubliable à vivre une fois dans sa vie, pour mesurer le gigantisme de cet enfer urbain.

Image

ARRIVEE A LOS ANGELES
Encore mieux que les fois précédentes car nous arrivons d'un vol interne, nous sortons en dix minutes, nous sommes devant la zone d'embarquement pour les shuttles, prenons le temps de fumer une cigarette. Nous récupérons la valise, prenons le bus NATIONAL/ALAMO qui nous emmène chez le loueur. Remise de papiers d'identité et d'une carte bleue, nous récupérons un 4X4 de meilleure qualité que celui que nous avons loué sur les conseils du vendeur. Il nous dit en effet que nous aurons des vitres fumées et qu'il sera une gamme au dessus, ce qui est recommandé pour la DEATH VALLEY. Quand nous lui avons dit que nous allions là bas, il nous a regardé un peu inquiet, mais n'a pas fait de commentaires sur le fait que nous ne pouvions pas rouler sur des pistes non goudronnées ou quoi que ce soit d'autre.
Nous sommes tombés sur un BUICK Enclave noir, de sept places quasiment neuf, avec des options qu'il m'aura fallu deux jours pour comprendre. Nous en reparlerons :D Rien à redire, en dehors du surcoût de 90 dollars de mémoire pour l'upgrade.

Nous filons vers notre hôtel, le GPS nous emmène à bon port en 30 minutes. Nous faisons le check-inn, nous arrivons dans une grande chambre avec cuisine intégrée de grande taille. Il est quand même 23H30 quand nous arrivons, nous nous jetons sur le burger en face de l'hôtel et dégustons cette bequetance traditionnelle. Nous filons au lit, car nous aurons mis 24H00 porte à lit pour arriver ici.

La suite arrive avec plus de photos cette fois-ci. Parce que c'est quand même elles qui racontent le mieux les histoires.
:desert
Dernière modification par stanofpersia le 05 nov. 2014, 13:23, modifié 6 fois.

luke06
Rédacteur
Messages : 4658
Inscription : 18 janv. 2011, 21:25
Sexe : H
Vous êtes : Un couple
Vous êtes randonneur(s) : Non

Re: Trois jours dans la Death Valley et quelques surprises

Message par luke06 » 20 oct. 2014, 08:36

Hello sympas comme début de carnet. Je n'ai jamais accroché à IAMX , mais si la même chose se passait avec Dave Gahan je ferais la même chose. J' espère que l'on aura un aperçu du clip.
l'ouest reste toujours un voyage inoubliable

Dans la section carnets d'ailleurs rubrique saloon retrouvé mes carnets sur la région québécoise , mon WK à Londres , mon séjour à Rome , mon séjour à Lisbonne et mon voyage en Andalousie

voyage est 2011 Chicago et le Wisconsin
7 jours à Washington 2013
De SF à LA par la PCH1 en 12 jours 2014
Septembre 2016 boucle depuis Denver visite Yellowstone
Boucle 20 jours au départ de LA septembre 2018

Avatar de l’utilisateur
vero60
Rédactrice
Messages : 2012
Inscription : 21 janv. 2013, 19:53
Sexe : F
Vous êtes : Un couple
Vous êtes randonneur(s) : Intermédiaire(s)
Matériel photo / vidéo : sony alpha 200 sigma 18-200 tamaron 10-24

Re: Trois jours dans la Death Valley et quelques surprises

Message par vero60 » 20 oct. 2014, 09:03

Et bien, voilà un carnet qui démarre sur les chapeaux de roue

Très sympa à lire
La suite avec photos.....
2013 http://www.sunsetbld.com/forum/topic6978.html

2014 Colorado-Utah-Wyoming-Montana-South Dakota http://www.sunsetbld.com/forum/topic8601.html

2015-Côte Est & Chicago http://www.sunsetbld.com/forum/topic9927.html

2016 - Texas http://www.sunsetbld.com/forum/topic10655.html#p157266
2017 - Californie sud et nord - côte de l'Oregon http://www.sunsetbld.com/forum/topic11794.html
2018 - Floride - Georgie - Caroline du Nord - Tennessee- topic12584.html

stanofpersia
Messages : 207
Inscription : 23 août 2011, 11:41
Sexe : H

Re: Trois jours dans la Death Valley et quelques surprises

Message par stanofpersia » 20 oct. 2014, 13:26

luke06 a écrit :Hello sympas comme début de carnet. Je n'ai jamais accroché à IAMX , mais si la même chose se passait avec Dave Gahan je ferais la même chose. J' espère que l'on aura un aperçu du clip.
Hello Luke06, heureux de revoir mon sunsetter niçois préféré dans ce nouveau carnet. Il faut l'avoir vu en live pour l'apprécier à sa juste valeur, car les albums sont autoproduits et manquent de pep's. Les lives sont par contre gigantesques. Je ne peux que plussoyer pour Dave Gahan, étant moi-même un fan absolu devant l'Eternel. On est loin d'avoir entamé le montage des premières images, mais je m'efforcerai de mettre des captures d'écran au long du récit.

Merci pour ta fidélité.

stanofpersia
Messages : 207
Inscription : 23 août 2011, 11:41
Sexe : H

Re: Trois jours dans la Death Valley et quelques surprises

Message par stanofpersia » 20 oct. 2014, 13:27

vero60 a écrit :Et bien, voilà un carnet qui démarre sur les chapeaux de roue

Très sympa à lire
La suite avec photos.....
Hello Vero60, enchanté et merci pour ce commentaire encourageant. J'ai beaucoup apprécié votre dernier carnet en date et réitère ma proposition de coup de main pour tuer ces vilaines tâches sur le capteur. N'hésite vraiment pas si tu n'avais pas encore réglé le problème.

stanofpersia
Messages : 207
Inscription : 23 août 2011, 11:41
Sexe : H

Re: Trois jours dans la Death Valley et quelques surprises

Message par stanofpersia » 20 oct. 2014, 14:32

DEUXIEME JOUR : Départ pour la DEATH VALLEY.
Réveillé à 05H00 du matin grâce au décalage horaire, nous descendons profiter de notre petit déjeuner compris dans le prix de la chambre. C'est un poil spartiate avec une pomme, des barres céréalières mais du café à volonté, ce qui répond parfaitement à nos besoins. Nous profitons de ces premiers instants sur le parking de l'hôtel en regardant la taille démesurée des véhicules, les autochtones qui promènent leur chien, les personnes qui prennent leur service. N'étant pas fans de Los Angeles, nous décidons de partir immédiatement en direction de la Death Valley car le GPS nous annonce un trajet d'environ 4H30 sans pause pour atteindre notre hôtel.

L'arrivée la veille a été un peu dure car le loueur ne nous a pas donné de télécommande de la voiture, simplement les clés. Et en fermant la porte du conducteur, cela ne fermait pas les autres portes ou le coffre. La procédure trouvée a donc été de passer par le bouton de fermeture centralisée, puis de fermer la porte à clé. Ce processus a un inconvénient majeur, à l'ouverture, il déclenche non pas 1, non pas 2 mais autant de coups de Klaxon qu'il faut tant que la clé n'est pas mise dans le démarreur. Une logistique un peu usante au bout de trois jours, surtout quand on vit la nuit. Je pense que la moitié de la Californie nous déteste sans le savoir. :blush

Nous nous lançons donc sur l'autoroute et je tente de prendre possession de mon véhicule fort bien équipée. Une petite déception pour la radio qui n'a pas l'abonnement XM. Je me réjouissais car nous avions trouvé une radio à nos goûts musicaux deux ans auparavant SIRIUS XM mais rien n'y fera, impossible de la capter. Dans les options surprenantes, j'ai appuyé sur un bouton pour déclencher le cruise control mais j'ai eu du mal à comprendre le système pour le déclencher.

Première grosse frayeur car d'un coup la température est monté d'un coup, le volant était brûlant. Je commence à paniquer quand je réalise que le premier bouton pressé était en fait le chauffe mains intégré dans le volant !!!! Moi qui roule en Dacia au pays des loups et de la neige, je n'imaginais pas que cela pouvait exister et me le ferais volontiers monter sur la mienne. Mais un bon coup de stress. Une autre belle invention c'est l'indicateur d'angle mort dans les deux rétroviseurs. Dès qu'une voiture n'est plus dans votre champs de vision, une lumière orange s'allume pour vous avertir que quelqu'un vous dépasse. Fantastique, je ne comprends pas que ce soit pas imposé de série sur toutes les voitures.
Une dernière option assez drôle qui se situe sous le rétroviseur central qui consiste en trois boutons. Votre fidèle serviteur considérant que rien ne remplace l'expérience appuie sur le bouton central. En pas trois secondes, une voix sort de nulle part, hey there, How can I help you ?
La voiture devait être équipée d'un système d'assistance téléphonique, un gadget incroyable. On se serait cru dans le corniaud, quand Bourvil reçoit sa cadillac à Naples et qu'il demande à parler à M.Saroyan.

Première pause après une grosse heure de route à Mojave, bourgade longant une voie ferrée avec un champs d'éoliennes. Nous trouvons un subway dans une station service et faisons notre première pause. Je peux enfin sortir mon appareil pour une première photo.

Image

Comme certains d'entre vous ont pu le constater, la taille des trains aux USA est proportionnel à la taille du pays. Je pense que certains convois doivent frôler le kilomètre (sans éxagérer pour une fois), et nous avons notamment suivi un train qui portait des centaines de remorques de camions. On repense à toutes ces scènes de films où le fuyard court comme un dératé pour un passer devant le train et semer ses assaillants. Il est clair qu'aux USA, cela vous laisse 5 bonnes minutes d'avance, le temps que le train passe.

Comme vous l'aurez compris, passionné de musique depuis toujours, je ne pouvais pas passer dans ces coins reculés sans tenter ma chance pour trouver le lieu qui a servi à illustrer la couverture de U2 The Joshua Tree, et rendre un hommage sincère à cet album qui a changé ma vie en 89, alors que je n'avais que 12 ans. Premier groupe dont j'ai été fan, et puis ces photos de Anton Corbijn qui m'ont toujours hanté (il a photographié la plupart des groupes que j'adule) et qui m'a donné envie de me mettre sérieusement à la photographie l'année dernière. Pour des raisons de confidentialité, je ne vous dirai pas où se trouve cet endroit. Néanmoins, vous pourrez trouver rapidement l'information. Il ne se situe en tout cas pas à JOSHUA TREE NATIONAL PARK contrairement à ce que l'on pourrait croire. Une sombre anecdote à ce propos, un hollandais et sa femme ont été retrouvés mort dans le Joshua Tree NP.Ils étaient partis chercher le spot et ne l'ont jamais trouvé bien entendu. Ils sont morts les deux d'une crise cardiaque lié à l'insolation qui s'en est suivi. Le Web m'avait alerté sur le fait que l'arbre est tombé en 2000. Il git au sol depuis et certaines photos datant de 2011 laissaient penser qu'il existe encore, peut être. Par ailleurs, des fans ont déposé une stelle en métal avec le joshua tree dessus, et la mention "Have you found what you were looking for ?". C'est bien ce que j'étais venu chercher.

Nous nous repérons comme nous pouvons pour trouver l'endroit, sans coordonnées GPS, pas évident, mais après quelques dizaines d'heures sur Google Maps quand nous préparions le voyage, j'avais trouvé quelques repères utiles sur la chaussée. J'espérais qu'ils ne soient pas effacés et la bonne surprise arriva. Le signe distinctif apparait sous mes pneus, nous nous garons. Nous sommes perdus au milieu de nulle part, devant une étendue désertique et aride.

Nous sortons notre pochette pour contrôler la forme des montagnes et l'évidence se dessine sur les traits des collines. NOUS Y SOMMES !!!!!
Image
C'est à ce moment très précis que décide de passer un avion de chasse au dessus de nos têtes. Et quand je dis au dessus de nos têtes, je n'exagère pas !!! On peut distinctement lire Vampires sur ces missiles, et je n'ai qu'un 200mm de zoom sur un full frame, donc autant vous dire, qu'il était vraiment près.

Image

Nous commençons à marcher dans cette étendue désertique. Après une bonne heure de marche, je dois constater avec regret que je ne vais pas le trouver si facilement, sans eau, sans chapeau, sans réseau téléphonique, je préfère abandonner car le plus important pour moi était de rendre hommage à Anton, Bono, Larry, The Edge et Adam. J'aurais aimé pouvoir laisser un message dans le U2ube mais ce sera pour une prochaine fois. On sent quand même que le danger existe, il fait 38 degrés en plein cagnard, sans ombre. Je décide de retourner à la voiture d'autant que la route est encore longue jusqu'à l'hôtel.


Je chante I STILL HAVEN'T FOUND WHAT I'M LOOKING FOR avec un sourire jusqu'aux oreilles, seuls au monde avec ma douce, dans cet endroit si important dans ma vie, avec la perspective de revenir bientôt mieux équipé, pour vous ramener la photo souvenir pour un prochain carnet.

Image

La plus grosse frayeur du séjour arrivera sur le retour vers la voiture, car un lapin du désert m'entend arriver et se met à détaler. J'avais mon appareil avec moi mais il a été tellement rapide que je n'ai même pas pu appuyer sur le déclencheur. Et un lapin du désert, ce n'est pas gros, c'est GIGANTESQUE, surtout ses oreilles, à peu près à l'échelle de celles de Mickey. La taille d'un chien sans plaisanter.

Nous reprenons donc la route, moi avec des étoiles plein les yeux, et un goût de madeleine de Proust qui me remplit de joie, vous n'avez pas idée.
Dernière modification par stanofpersia le 03 sept. 2016, 08:26, modifié 12 fois.

Répondre

Revenir à « Carnets de voyage aux USA »