Photos Californie 2006 : mon trip

Le feedback de votre road trip aux États-Unis ! Alors, c'était comment ?
Règles du forum
Cette section vous permet de publier vos récits de voyage. Partagez vos expériences, vos émotions, à travers votre regard et votre plume ! Et n'hésitez pas à agrémenter votre carnet de photos et de vidéos !

Pensez à vos lecteurs ! Commencez par votre itinéraire !
sun
Messages : 126
Inscription : 11 janv. 2007, 10:02
Localisation : Perpignan, France

Message par sun » 10 avr. 2008, 18:25

Superbe boulot !!!!! C'est tellement agréable de rever en te lisant et en savourant ces clichés, alors un grand MERCI :great

Avatar de l’utilisateur
Nono
Messages : 492
Inscription : 27 févr. 2008, 12:34
Localisation : Paris

MERCI

Message par Nono » 11 avr. 2008, 09:42

Merci à vous tous !

et un grand merci à JC pour son mot à propos de mon carnet de voyage dans la Newsletter : cela m'a fait super plaisir !

Nono

Avatar de l’utilisateur
Nono
Messages : 492
Inscription : 27 févr. 2008, 12:34
Localisation : Paris

Message par Nono » 11 avr. 2008, 11:01

2e jour sur la cote:

Le lendemain, visite du Hearst Castle ; temple du mauvais goût pour certains, extraordinaire voyage dans un monde à part pour d'autres, en tout cas, cela vaut le coup de s'y arreter.

Image

Les dizaines de kilomètres carrés tout autour du "chateau" faisaient partie du domaine, jusqu'à la mer.

Image

William Hearst, le personnage qui inspira Citizen Kane à Orson Welles, fut le plus grand magnat de la presse de son époque ; il détenait une cinquantaine de journaux à travers les USA et, à la tête d'une fortune colossale (son père avait découvert de grosses mines d'argent), se fit construire un palais de béton pour abriter son immense collection d'art européen, sa passion.

Image

Les quelques photos ci-dessous rendent mal de la profusion de richesse accumulée ici, parfois jusqu'à l'overdose. Les appartements privés, décorés moins richement mais avec plus de goût, et des pièces uniques comme la piscine couverte, rendent quand même cette visite assez fascinante.

Image

Image

Image
Le bureau du Big Boss ; Orson Welles n'a pas eu l'autorisation de tourner dans ce chateau, mais il fit une réplique de cette pièce pour y filmer son personnage, debout devant les unes de ses journaux étalés par terre, approuvant ou non telle ou telle Une ; Hearst faisait cela paraît-il.

Image

A voir aussi pour comprendre la vie des stars dans les années 30-40 : c’était la villégiature préférée des stars d’hollywood, de Cary Grant à Chaplin, en passant par Esther Williams (qui a bien profité des piscines). Hearst avait même fait installer un zoo dans sa propriété, avec ours, lions, tigres et girafes !

Image

Image

Repas près du Pfeiffer Campground, dans un grill bien représentatif des restos sympas de la cote, tout en bois, avec une bonne musique country pour accompagner un T-Bone, "rare" please, c.à.d. saignant. Les américains aiment manger leur viande bien cuite, faute de goût à mon avis, mais bon comme ils ont la phobie des bactéries...

Détail amusant, le "menu" indique souvent que certains plats contiennent des bactéries vivantes. Je comprends maintenant leur étonnement face à nos "fromages qui puent" !

aurelien 04

Message par aurelien 04 » 11 avr. 2008, 14:14

superbe photo merci pour ton resi !! :flag :flag

Laurence85
Messages : 101
Inscription : 30 mars 2006, 23:36
Localisation : Vendée

Message par Laurence85 » 11 avr. 2008, 14:43

Ce Hearst Castle ne laisse évidement pas indifférent ! Comme tu le dit, cela vaut le coup d'y faire une halte, tant les lieux sont singuliers ! Merci de nous faire partager ton voyage Nono :)

Avatar de l’utilisateur
Nono
Messages : 492
Inscription : 27 févr. 2008, 12:34
Localisation : Paris

Message par Nono » 12 avr. 2008, 18:27

Merci, Aurelien et Laurence !

La suite donc :

Déplantage de la tente et on reprend la Highway 1 pour descendre vers Santa Barbara.

Image

Ah, cette route, on ne s'en lasse pas. A propos, je ne vous ai pas raconté la prise de la voiture à San Francisco !

Nous avions choisi chez Hertz (j'y ai des accords depuis plusieurs années) très à l'avance par Internet, une voiture assez sportive, genre Pontiac Grand Am ou Oldsmobile Alero. Genre Mustang en plus petit.
Image Image
A l'agence, au bout d'une petite heure (!) d'attente, et un coup de gueulante, la voiture arrive devant nous, superbe. Mais le chef d'agence, faisant le tour, engueule copieusement le technicien qui repart avec la voiture ! j'ai pas compris pourquoi, mais bon on a eu droit à un surclassement : Ford Taurus SE, très bonne routière.
Image
Bon, on était en plein SF et nous partions vers Yosemite à bord d'une voiture boite automatique (je n'ai pas l'habitude) essayant de comprendre la signalisation routière us bien différente de la notre ; eh bien 2 conseils :
* préparez bien vos feuilles de route avec Mapquest, tout est indiqué, les noms des sorties d'autoroutes, etc.
* la première fois que vous prenez une voiture automatique, n'appuyez pas sur le frein trop brusquement : vous éviterez de laisser de la gomme sur le tarmac et faire retourner tous les passants, comme je l'ai fait en plein San Francisco !


Image


Pour terminer notre passage sur la côte, visite de la Purissima Mission, près de Lompoc, bel exemple des missions installées tout au long de la cote, même si celle-ci est en fait une reconstitution.

Image

Image Image

On imagine le Sergent Garcia débouler à tout moment, le bide rayé d'un grand Z (qui signifie...?) !

Image Image


Puis arrivée à Santa Barbara, nom qui nous faisait évidemment sourire (..Ca te barbera...disaient les Nuls...).

Et bien, agréable surprise, cette ville est très sympa le soir, architecture teintée Mexique, douceur de vivre, ambiance resto branchés et/ou décontractés, bars à cocktails prisés de la jeunesse dorée de la région, plages bien jolies... évidemment, peu de pauvreté visible...

1 nuit à l'hotel Casa del Mar, sympa et confortable.

Image

Image

Image

Image


Pour résumer ces 3 jours sur la cote

Nos surprises :

* la formidable route Highway N° 1, sinueuse comme en Corse, mais à l'américaine (bien large) ; à faire dans le sens Nord-Sud pour profiter des points de vue et pour pouvoir s'arreter comme on veut (car ici on ne plaisante pas : pas question de franchir une ligne continue, double qui plus est comme souvent aux states !)

* le peu de touristes (à part Hearst Castle)


Nos coups de coeur :

* la beauté de cette cote déchiquetée ;

* le coté un peu suranné de cette région chère à Kerouac ; cela en fait une étape différente, assez cool ;

* l'histoire hispano-mexicaine de la Californie ici bien présente : noms à consonnance hispanique, centres historiques des villes encore bien conservés, missions, .... Cela fait plaisir de voir des batiments dépassant la centaine d'années !


Maintenant, nous partons vers les déserts : Las Vegas, Grand Canyon, ...!

Nono

Avatar de l’utilisateur
Nono
Messages : 492
Inscription : 27 févr. 2008, 12:34
Localisation : Paris

De Santa Barbara à Las Vegas

Message par Nono » 14 avr. 2008, 20:00

Trajet Santa Barbara - Las Vegas

Image

On ne change pas les bonnes habitudes prises depuis quelques jours : on prend la route cotière pour passer par Malibu, vous savez, là où se trouvent les maisons de stars en 1ère ligne pour profiter des incendies et des éventuels tsunamis en cas de tremblement de terre ! Ah ces célébrités, qu'est-ce qu'elles ne feraient pas pour se faire remarquer...

puis traversée difficile de LA : nous avons voulu passer par Hollywood bld, mais cela nous a surtout fait gagner ...quelques bouchons supplémentaires.

Hollywood bld ? bof bof bof..., il paraît que c'était joli, il y a longtemps ! :cry:

Image

Maintenant, c'est une longue très longue rue, pas belle (à part quelques centaines de mètres bordés de quelques beaux "theaters"), beaucoup d'énormes pubs, de boutiques à touristes près du Walk of Fame, de fast food dont les poubelles cachent les fameuses étoiles,...

Image

Image

Image

Enfin, on reviendra à Los Angeles plus tard, peut-être avec de meilleures dispositions.

On traverse donc le magma routier de LA (les fameux échangeurs de LA, copiés depuis partout dans le monde, mais jamais égalés !)
puis départ pour les plaines désertiques du Mojave, que l'autoroute traverse pour rejoindre Las Vegas.

:happy ON Y EST, la musique des ZZ Top à fonds, au milieu de nulle part, camions tout chromés en pagaille, des restes de pneus sur les bas-cotés. On a envie d'appuyer sur le champignon, mais attention, de temps à autre une voiture de chérif est postée sur le terre plein central !

Image

Des sorties vers la mythique 66 ou des routes encore plus incongrues :
Image
:blink :photo

Des paysages minéraux à couper le souffle, une aridité qu'on ressent même à travers les vitres, des routes droites dont on ne voit pas le bout, et dans l'autre sens, une file ininterrompue de camions, on dirait le film "Convoi" avec Kristofferson !

Image

Image



Frontière Californie / Nevada : un mini-Las Vegas, planté là comme un mirage, marque l'entrée dans l'Etat des bandits manchots. Au cas où vous ne pourriez attendre Vegas !


Las Vegas, enfin !

Image

Une ville immense, ou plutot 2 villes distinctes :

Un centre-ville faramineux, hotels-casinos luxueux, fontaines luxuriantes (en plein désert !...), le royaume du clinquant, du cliquetis, du strass, des pailletes, de l'insouciance ou de l'inconscience. On en a plein les yeux, jusqu'à l'overdose, et pourtant, fascinés, hypnotisés, on entre dans ces palaces comme dans un manège enchanté, attirés comme des abeilles par un miel qu'on appelle argent, luxe, facilité, jeu ; show permanent, des machines à sous partout (même dans les stations-services !), une ville qui ne dort jamais, qui, même, ne semble pas respirer mais haleter.

Mais aussi une immense cité-dortoir tout autour, parfois composée de quartiers résidentiels assez chics, mais le plus souvent plus proche de bidonvilles... l'envers du décor, dérangeant, nous rappellant que ce bourdonnement incessant à besoin de petites mains pour tourner, chauffeurs de taxis, portiers, personnel d'étage, de nettoyage... latinos pour la plupart, payés avec un lance-pierre et parfois sans papiers, leur famille restée au Mexique, logeant dans des quartiers où l'eau n'est pas courante, ou alors coupée plusieurs heures par jour.

Le tout dans une immense cuvette bordée de petites falaises ocres : le désert nous entoure.

Bref, j'ai une impression :uns mitigée concernant cette ville, parc à thème artificiel pour lequel la rivière Colorado est asséchée chaque année encore plus, qui me fait penser à la fable de La Fontaine de la grenouille qui va exploser.
Toujours plus, c'est la devise de la ville comme des joueurs qui la fréquentent, avec des hotels de plus en plus gros, de plus en plus beaux, avec des spectacles de plus en plus extraordinaires. Une sorte de cité sacrée dédiée au dieu dollar.

Image

Oui, c'est hallucinant à voir ! Il faut le reconnaître, c'est fascinant. Quelques hotels sont vraiment sompteux, comme le Mirage (où nous avions pris une nuit), le Mandala Bay, le New York, le Louxor ou le Venetian, notre favori.

Image

Image


L'hotel que nous avions choisi, le Mirage ; excellent rapport qualité/prix, chambre au top, végétation luxuriante à l'intérieur du dôme en verre, une belle piscine (qu'on essayera le lendemain matin) et un petit déj gargantuesque pour peanuts.

Image
Image Image
Notre chambre et un "petit" couloir de l'hotel ; à la limite, c'est angoissant d'imaginer le nombre de couloirs comparables à celui-ci dans la ville ! Le Mirage à lui seul doit compter 2000 à 3000 chambres, et ce n'est pas le plus grand... !

Image
Vue depuis notre chambre

Chambre de palace pour un prix finalement dérisoire, le plaisir de pouvoir laisser les clés de sa Ford Taurus au voiturier (service compris dans le tarif de la chambre), essais (infructueux, :cry: snif) sur les machines à sous, balade les yeux écarquillés dans les halls d'hotels couverts de marbres.
Après un T-Bone au grill de l'hotel, on ne veut pas manquer d'arpenter le Strip pour profiter du spectacle architectural :

Image Image

Image Image


Un coup de taxi pour aller voir la Fremont Street, qui a la particularité de présenter un son et lumières à toutes les heures du coucher du soleil à minuit

Image Image

Bon, un dernier salut aux bandits manchots, il est temps de prendre un peu de repos.

....

aurelien 04

Message par aurelien 04 » 15 avr. 2008, 13:19

super super quoi dire de plus sa fait rêve vivement mon prochain voyage et ton prochain resi merci
:flag :flag :flag :flag :photo :photo :flag :flag :flag :flag

Répondre

Revenir à « Carnets de voyage aux USA »