Floconneries Bryciennes et beautés d’hiver Vegassien… Décembre 19

Le feedback de votre road trip aux États-Unis ! Alors, c'était comment ?
Règles du forum
Cette section vous permet de publier vos récits de voyage. Partagez vos expériences, vos émotions, à travers votre regard et votre plume ! Et n'hésitez pas à agrémenter votre carnet de photos et de vidéos !

Pensez à vos lecteurs ! Commencez par votre itinéraire !
Avatar de l’utilisateur
Madikéra
Messages : 434
Inscription : 21 juin 2013, 02:00
Sexe : F
Vous êtes randonneur(s) : Intermédiaire(s)
Localisation : Martinique

Re: Floconneries Bryciennes et beautés d’hiver Vegassien… Décembre 19

Message par Madikéra » 14 févr. 2020, 22:31

Suite et fin de la journée du 25 décembre 2019
Elvis, est-ce que tu teases en Strip international ???

Image

Un petit tour à Paris, cela vous dit… Ce qui m’interpelle le plus dans la sélection faite pour en définir la quintessence, c’est la présence du globe aërostatique de 1783, réalisé par les frères Montgolfier. Je ne suis pas certaine que beaucoup de gens en fasse un objet emblématique de la ville…

16 heures, j’entre au Miracle Mile shops où se situe le V Theater. Je dois y être vers 17h30 pour échanger mon voucher et entrer dans la salle. Je m’insurge de tant de centres commerciaux, magasins mais en même temps je me fais une petite joie de passer chez Sephora en espérant faire un plein de produits Bare Minerals, juste de l’ambivalente complexité humaine. Je suis cliente de cette marque depuis les années 90, ce sont des produits à base de minéraux sans additif pour la plupart. Et comme ces dernières années, je ne trouverai pas grand-chose. Il est possible de commander mais je regrette l’époque des boutiques de la marque où il y avait plus de 100 teintes de poudre à yeux qu’on pouvait voir, tester… Comme à NYC, l’an dernier je repars avec un veil.

Je suis fatiguée, cherche une chaise et n’en trouve guère. Je me fais alpaguer par une jeune femme me proposant de tester une extraordinaire crème venant de France permettant de retrouver ses 20 ans, celle que les stars utilisent, comme Céliiiine… Bref, un siège et blablabli, blablabli… Incroyable, c’est vendu presque 200 dollars le pot mais comme c’est Noël pour ce prix vous repartez avec une valisette… Je me suis reposée une quinzaine de minutes, file aux commodités éliminer le surplus de crème et… j’ai soif… En face du théâtre il y a un bar, le Blondies. Ahhh Blondie, Debbie Harry…

Comme je suis seule, je me retrouve à trôner au bar, à papoter avec le barman et les serveuses (il n’y a pas trop de monde à cette heure) et à avoir la tête envahie par les images des multiples télés. La bière est fraîche, plutôt goûteuse mais pas donnée à 10 dollars la 33.

Ticket en main, attente avant d’entrer dans la salle (dans un petit espace avec bar où j’aurai pu boire également) et installation dans une petite salle d’environ 200 places. C’est un des rares spectacles encore consacré à Elvis et l’horaire, la taille de la salle, le côté cheap de l’installation… font bien comprendre oh combien il est tombé en désuétude dans cette ville. Les mariages Elvis ne sont plus du tout les plus demandés ces dernières années et je suis sûre que bien des personnes passant par la ville ne le connaisse pas.

Enfant, jeune, c’était un de mes deux grands rêves : aller le voir en concert et ce rêve s’est brisé le 16 août 1977. Je me souviens que j’étais en vacances en Espagne, je côtoyais des membres d’un fan club et ils sont partis direct à Memphis. J’ai mis presque 30 ans à pouvoir aller sur sa tombe. Je suis fan quasi inconditionnelle appréciant tout ce qui a été fait en 20 ans de carrière y compris certaines sublimes daubes filmées !!! Mon second rêve, dès que j’ai travaillé, je l’ai réalisé, il s’agissait d’aller au moins une fois dans ma vie au Brésil.

Alors ce concert, j’en suis sortie très très mitigée. J’ai payé 60 euros pour un show d’1 heure et 5 minutes, divisé en 3 parties Elvis jeune, intermédiaire multi chanteurs par Marc Tiano et Elvis à Vegas. Travis Allen, l’artiste Elvis, chante dans son style avec une voix rappelant celle du King à 70/75%, donc assez proche pour passer. Cependant j’ai détesté, mais alors détesté le sur-jeu, les mimiques accentuées, la mise en scène des concerts de Vegas reproduite mais en étant exagérée car sur une micro-scène et en acting donc pas du tout naturel. Donc, j’ai du mal à recommander car j’ai trouvé qu’on égratignait trop. Maintenant, certaines ou certains pourront trouver intéressant ce résumé de carrière où toute la période des années 60 est absente.
Un tour dans la galerie, un passage dans un autre gift shop, une autre déception magnétique et l’achat d’un sac à courses LV d’une discrétion absolue, mais à 4,95 dollars, je ne peux en attendre trop ! Et les fontaines du Bellagio, elles chantent quoi ??? Elles Rondine al Nido par Pavarotti. C’est un doux rythme de chanson romantique napolitaine écrite par Vincenzo de Crescenzo. Sympa pour conclure la journée. Il est quasi 20 heures et il est temps d’entamer les deux kilomètres me séparant de mon lit du jour…

Je tente d’aller pixeliser les gourmands Jaune, Rouge, Vert… devant leur panneau Welcome mais le monde me fait renoncer. Une petite faim, un food court sur la route et ce sera des pâtes à la sauce tomate qui seront vite oubliées tant elles étaient quelconques et un Sprite que j’ai été incapable de boire tant les glaçons sentait la javel ou je ne sais quoi, et j’en avais demandé le moins possible (11 dollars).

Un stop chez Wallgreens me permet de faire le plein d’Aveeno. C’est une marque dont je raffole et qu’on ne trouve pas en Martinique et malheureusement pas toujours facile de se faire livrer dans notre petit coin du monde. J’ajoute de l’eau et qqs grignoteries. Crevée, crevée, crevée je suis et du coup, j’en oublie le stop au Coca-Cola store et quand on connaît mon attachement au Coca dit classic donc vrai (ou presque car la formule a légèrement changé depuis l’origine), c’est preuve que je marche en automatique sans neurone allumé. En même temps, le classic on le trouve partout et toutes mes tentatives au fil des années par dizaine de tester d’autres parfums ont abouti à des déceptions (cherry, vanilla, lemon, orange…).

Le soir dès qu’on s’éloigne un peu du Strip et de ses paillettes, on voit de plus en plus les lucioles éteintes par la vie et se trouvant en errante désespérance… Derrière le clinquant il y a les souffrances, il y a les claques brutales après le fol espoir de vie transformée, il y a la réalité derrière le rideau du théâtre…

Un peu de télé avant de dormir. Les chaînes de news sont en mode destitution ou pas du matin au soir et du soir au matin… En ce 14 février 2020 d’écriture, nous savons que c’est ou pas, même si nous le pressentions déjà en ce 25 décembre 2019.

Ma chaîne de distraction préférée aux EU/Canada, c’est HGTV. Alors qu’est-ce qui est démoli, reconstruit, embelli (pas toujours à mon goût) en ce moment. Je découvre de nouveaux prestataires jamais vu auparavant… En même temps, je me demande si j’ai bien fait de passer toute la journée à LV, vu mon court temps de voyage. J'aurai peu-être pu partir en début d'après-midi, aller à Red RockCanyon et faire un peu de route, comme jusqu'à Mesquite ???

Le réveil est mis à 6h30 car demain sera une longue journée de route…

Image

Détails, infos, images, petits films... sont visibles par là:
https://madikeravoyages.fr/NY1/crbst_13.html

Avatar de l’utilisateur
USADDICT
Messages : 3311
Inscription : 10 déc. 2015, 21:12
Sexe : H
Localisation : Thiers (63)

Re: Floconneries Bryciennes et beautés d’hiver Vegassien… Décembre 19

Message par USADDICT » 17 févr. 2020, 08:46

:bye

Je peux comprendre ta déception concernant le spectacle Elvis.
Surtout si tu es une Fan inconditionnelle. :elvis

Je suis né après la mort d'Elvis, tout comme Claude François, mais je suis Fan de ces deux Grands.
Je suis aussi allé à Memphis.
C'est très prenant de se retrouver sur sa tombe.

Quant au Coca, attention de ne pas trop en abuser. :wink:
Je dis ça, mais je vais faire un pèlerinage dans le temple de ce fameux breuvage le mois prochain :blush :D

Avatar de l’utilisateur
Madikéra
Messages : 434
Inscription : 21 juin 2013, 02:00
Sexe : F
Vous êtes randonneur(s) : Intermédiaire(s)
Localisation : Martinique

Re: Floconneries Bryciennes et beautés d’hiver Vegassien… Décembre 19

Message par Madikéra » 17 févr. 2020, 10:50

:wink: Belle visite d'Atlanta à toi

Image

Avatar de l’utilisateur
USADDICT
Messages : 3311
Inscription : 10 déc. 2015, 21:12
Sexe : H
Localisation : Thiers (63)

Re: Floconneries Bryciennes et beautés d’hiver Vegassien… Décembre 19

Message par USADDICT » 19 févr. 2020, 11:26

:bye

Merci :wink:

Avatar de l’utilisateur
bruno
Rédacteur
Messages : 2990
Inscription : 06 déc. 2008, 21:34
Sexe : H
Localisation : Besançon

Re: Floconneries Bryciennes et beautés d’hiver Vegassien… Décembre 19

Message par bruno » 19 févr. 2020, 14:22

Hello,

Quel talent épistolaire…
La phrase qui fait mouche et le mot bien placé :great

Et moi j'aime la période " Suspicious Minds" :D
2014 Carnet de route Texas
topic9357.html
2014 NYC-Washington
topic8054.html
2012 De Chicago à New Orléans
topic6214.html
2011 SFO-Tahoé-LAS
topic3350.html
2010 Le Colorado
topic2334.html
2009 Ouest USA Découverte
topic1713.html
2008 Floride
viewtopic.php?f=20&t=4379

Avatar de l’utilisateur
Madikéra
Messages : 434
Inscription : 21 juin 2013, 02:00
Sexe : F
Vous êtes randonneur(s) : Intermédiaire(s)
Localisation : Martinique

Re: Floconneries Bryciennes et beautés d’hiver Vegassien… Décembre 19

Message par Madikéra » 19 févr. 2020, 18:26

Merci Bruno pour ce retour :wink:

Suspicious minds est une de mes chansons préférées...

Un autre genre de canto bel...

Avatar de l’utilisateur
Madikéra
Messages : 434
Inscription : 21 juin 2013, 02:00
Sexe : F
Vous êtes randonneur(s) : Intermédiaire(s)
Localisation : Martinique

Re: Floconneries Bryciennes et beautés d’hiver Vegassien… Décembre 19

Message par Madikéra » 22 févr. 2020, 16:07

Blue Bell et la Girl s'en vont Poweller une Page...
26 décembre 2019

L’avantage d’avoir l’habitude de se lever vers 5 heures, c’est que se lever à 6, c’est déjà faire grassmat’ ! Dans un premier temps, j’avais envisagé de prendre la navette aéroport vers 8h30/9heures et après réflexion, je me suis dite que 8 heures me donnerait plus de marge sur la route. Donc, en douche, en réen-sacs-age, en petit-déj, en route…

Il fait plutôt gris en cette matinée et la température frise avec le 0°. La navette gratuite de l’hôtel me dépose juste à côté du bus permettant de rejoindre les bâtiments du centre dédié aux loueurs à environ 4 kilomètres. Je suis seule à faire ce trajet matinal. Wouaouhhh, c’est devenu géant ! Il y a 25 ans, les loueurs était encore dans l’unique terminal de l’aéroport. Il y a très peu de monde devant les guichets.

Louer une voiture, c’est faire une recherche de prix. Fin octobre, quand le voyage s’est organisé, j’ai consulté les sites informatifs et outch, outch la douloureuse pour 5 jours. Je souhaitais un SUV pour avoir une voiture en base haute, cela me semblant plus sécure sur des routes potentiellement enneigées. J’ai opté pour la proposition Booking/Rentalcars à 400 euros TTC en couverture complète (pneus, rétros, dépannage…). La voiture exemple d’Alamo, le loueur, était une Nissan Rogue. Je craignais qu’elle soit un peu grande à gérer pour moi.

Il y a le choix entre machine et guichetier, j’opte pour guichetier mais peut-être que machine m’aurait évité le blablatage "No thanks, je n’ai besoin d’aucun supplément, no thanks, non thanks". Il y a une vraie insistance à essayer de vendre des plus. Je sais bien que les employés touchent des commissions mais ils devraient éviter de harceler après deux non !

Une des questions souvent posées lors d’une prépa de voyage, est celle des assurances complémentaires: voiture ou personnes. La plupart des gens ont des assurances comprises dans leur carte bancaire et/ou assurance habitation et n’ont pas réellement besoin d’un plus. Cependant, il y aura bien souvent une bonne âme (pas toujours neutralement bonne car bien souvent rémunérée) pour conseiller, en faisant bien peur sur les montants des soins, de prendre plus… Nous concernant, nous voyageons sans supplément assurentiel, sauf exception comme en Namibie car nous avions loué un vrai 4x4 non pris en charge par les assurances des cartes.

En quelques minutes, je me retrouve au garage où un employé m’indique une file et me dit n’importe laquelle dans cette ligne. Il y a deux voitures bleues en début de ligne, puis un grand vide et 3/4 grises au fond. Les bleues me plaisent bien d’autant plus qu’elles ont à peu près la taille de ma Captur et donc ne devrait pas trop changer mes paramètres. Il y a une floridienne et une arizonienne, j’opte pour l’ouest. Et me voilà à faire le tour de check d’une Kona Hyundaï, immédiatement baptisée Blue Bell. Lorsque j’étais jeune, j’ai longtemps rêvé de faire partie des girls de Margaret Kelly, miss Bluebell, mais n’ai jamais atteint les 1m75 requis pour entrer au Lido et ne suis pas certaine que cela aurait été une orientation professionnelle agréée dans ma famille !!! Du coup, je vais enfin être la Girl d’une Blue Bell. La Kona est plus petite que la Rogue et pourtant, elles sont bien en même catégorie chez Alamo LV…

Image

Avant de partir, vérification intérieure et il n’y a pas de GPS intégré. J’ai hésité, hésité, hésité à emporter madame Conduisette notre GPS mais me suis dite que c’était inutile de m’encombrer. Les trajets à faire sont simples et se résument quasi quotidiennement à tout droit puis tourner à droite ou à gauche. J’ai imprimé des cartes Gmap pour les localisations de motels ou les points de changement de route, j’ai bien repéré les lieux sur Waze et Magic Earth… Cela devrait le faire, je pars sereine. Je précise que mon abonnement téléphone de Martinique ne comprend pas d’Internet aux States, donc il faudra faire sans, sauf à regarder les détails le matin juste avant de partir. Là, nous devons rejoindre I-15 nord puis prendre la sortie 16 vers la 9E dans 215 km.

Il est 9 heures et nous voilà parties sur les routes du Nevada, de l’Utah et de l’Arizona… Il s’agit d’abord de sortir du parking, donc de passer au guichet remettre la fiche de prise en charge puis c’est parti pour une grosse journée de pilotage. J’avais peur d’une absence de panneau mais c’est bon, l’I15 est indiquée et donc facilement rejointe. Je ne regarde guère Las Vegas car je me concentre sur le trafic heureusement peu dense.

Au bout de quelques kilomètres vont commencer les "Que c’est beau, Wouaouhh, de la neige, plein de neige sur les sommets mais que c’est beau…" Comme cela va durer pendant 500 kilomètres, je vous fais cadeau de la totalité de ma litanie du jour !!!

De temps en temps, nous nous arrêtons pour regarder, pixeliser, respirer l’air qui variera entre 1 et 10°, grignoter... Si j’avais eu un co-pilote plus expérimenté que Ti'Nounours en films de voyage, j’aurais au moins 4 heures de trajet à partager !

Image

A Saint-Georges, je marque un stop commodités dans une station, puis prend la 9 en direction de Kanab. La neige recouvre finement la plaine par endroit. A Kanab, je suis distraite par la ville et j’oublie de tourner à droite du coup j’entame qqs kilomètres en direction de Bryce avant de me dire… Demi-tour et zou vers le bon point du soir. Les petites routes vers divers points sont fermées et envahies de neige. C’est le cas de celle vers Johnson canyon ou de celle vers Paria. De toute manière, seule je ne m’y risquerai pas même sans neige.

S'il est une activité dont je suis très peu fan, c'est conduire. Au quotidien, je ne le fais que par contrainte. par contre, j'ai toujours apprécié de rouler dans ces grands espaces américains aux routes parfois quasi toute droite pendant des dizaines de kilomètres. Et là, c'est top de chez top. Bien sûr la voiture est automatique, rien de nouveau de ce côté car cela fait plus de 20 ans que je roule ainsi. Elle dispose d'un cruise qui peut rester sans avoir à être manipulé pendant des kilomètres et des kilomètres (je n'ai jamais pu me servir du mien - je réponds tout de suite aux remarques émergeant dans certains neurones, en Martinique nous n'avons guère de choix, les voitures automatiques arrivent avec plein d'autres options pas toujours utiles sur place) et BB dispose également d'un surveilleur de lignes. Du coup, elle a roulé et conduit quasi toute seule sur la majorité des 500 kilomètres du jour. J'avais un peu peur de la fatigue d'un tel trajet mais cela c'est super bien passé et j'ai pu admirer le paysage presqu'à l'envie, avec juste 2 doigts sur le volant.

Le Wahweap overlook est atteint à 14h30. Parfois vous savez quelque chose, vous l’avez vu en images, vous en avez entendu parler et cependant rien ne vous prépare au choc de la réalité. Mais où est passé l’eau du lac Powell ??? C’est un lac artificiel créé en1963, par le barrage de Glen Canyon sur le fleuve Colorado. Il a atteint son niveau maximum en 1983/84 et depuis ne cesse de baisser. En 30 ans, il a perdu plus de 30 mètres de hauteur d’eau. C’est lié aux faibles pluies, neige des dernières décennies et à la consommation des habitants du bassin.

Heureusement que j’ai emmené les gantitos car les petits bouts de doigts protestent du faible niveau de la température. Ma vedette pixelisante du jour, qui pose extrêmement bien et a de jolies formes, est la Tower Butte. 1 524 mètres de haut, plusieurs millions d'années de régime éliminatoire de lourdes pierres pour obtenir cette fière allure, si l'envie vous en dit vous pouvez aller flirter avec son toit, en hélicoptère...

Image

Après les hauteurs, nous descendons à la marina par la lake Shore drive. Les cabanes de paiement sont fermées et aucune voiture ne s’arrête, donc je suis les autres. Les commodités sont également fermées et là cela devient nécessaire. Quelques arrêts aux divers points de vue et direction l’hôtel. Lui n’a pas changé du tout sauf que les bateaux d’excursion sont bien plus bas qu’avant. Une envie de chaud, une petite faim… et ce sera un excellent Cinnamon roll bread pudding à 870 calories et 9 dollars ht pour un total de 13 euros avec le café. Tellement bon que j’en ai fortement le souvenir papillesque, il est comme cela des plats qui deviennent emblèmes d’un voyage ou d’une époque. Ahhhh les pizzas d’Iraklion ou de Lima, les pâtes de Nazca ou de Zarzis… Ce qui est assez drôle, c’est que souvent mes plats marquants ne sont pas ceux auxquels on s’attend vu le pays. Qui imaginerait avoir mangé les meilleures pâtes de sa vie au Pérou ou en Tunisie et pourtant des pâtes j’en mange !!!

Image

Le froid, la nuit tombante, des flocons arrivant ne donnent guère envie de s’attarder. Le barrage, Page et voilà le motel à l’entame de la rue principale. J’étais limite froussas d’être mal accueillie tant j’avais lu des horreurs sur le personnel de l’établissement. Et ce sera sourires et mots sympathiques, comme quoi les avis, les vécus peuvent être très fluctuants. La chargée d’accueil me donne un plan et m’indique comment aller au Walmart.

Les sacs sont déposés et à 17 heures je pars faire les courses en espérant que peut-être des shorts d’été traîneront dans les rayons… Depuis 30 ans, je suis fan des tee-shirts et shorts WM car ils sont quasi inusables. J’ai des tee-shirts qui ont plus de 20 ans et que je mets encore, bon à la maison car un peu délavés. En même temps, moins mode que moi, moins fringo-consommatrice, cela doit exister mais représente une minorité. Déception, la chef de rayon me dit qu’en hiver ils sont rangés et qu’il n’y a des shorts que chez les hommes et encore de sport. Alors les femmes n’ont pas le droit d’avoir envie de faire du sport ? Zéro chouettage de ce côté. Je passe voir les chaînes de neige et me demande ce que je fais. La météo ne semble pas indiquer une nécessité mais cela peut aller tellement vite. Je décide de décider demain. Au passage, si vous les achetez chez eux et ne les utilisez pas, vous avez 30 jours pour les rapporter dans n’importe quel WM. Un remboursement vous sera fait.

Des chips de maïs, snif il n’y a pas de white. 4 bières sans choix car ce sont les seules en quantité correspondant à mon nombre de jours de voyage. Un bidon de 5 litres d’eau, de la spring surtout pas autre chose. Des framboises, je ne peux résister à mon fruit préféré même si elles viennent de serres. Le rayon fruits et légumes est super bien achalandé comme en de nombreux supers/hypers vus aux States. J’ai toujours du mal à comprendre les gens disant ne pas y trouver de fruits ou de légumes. Que vais-je manger avec ? Il n’y a pas grand-chose au Deli, c’est probablement un de ceux avec le moins de choix jamais vu. Des ranch wings feront l’affaire. Devant les caisses, mon œil est attiré par des M&M’s que je ne connais pas - en même temps, l’an dernier à New-York ou hier à Vegas, je suis restée moins de 5 minutes dans les stores de la marque - caramel. Allez soyons aventurière, testons… Je dois le reconnaître il est des aventures plus que plaisantes à vivre. Monsieur Madikéra n’a pas trop aimé le paquet que je lui ai rapporté, ils ont tout de même été mangés !

Image

Je rentre me mettre au chaud car cela freeze et pluvioneigeote. La laundry est à côté de ma chambre, en panne. Bon app, bon CNN toujours en mode destitution ou pas et surtout bon HGTV... Je révise également ma route du lendemain...

Compléments infos, détails, images... sont par là:
https://madikeravoyages.fr/NY1/crbst_18.html

Avatar de l’utilisateur
USADDICT
Messages : 3311
Inscription : 10 déc. 2015, 21:12
Sexe : H
Localisation : Thiers (63)

Re: Floconneries Bryciennes et beautés d’hiver Vegassien… Décembre 19

Message par USADDICT » 22 févr. 2020, 23:11

:bye

Elle est sympa cette petite bleue pour faire la route :great

La neige ! Même pas peur. :wink:

Répondre

Revenir à « Carnets de voyage aux USA »