Avant-hier, à New York

Le feedback de votre road trip aux États-Unis ! Alors, c'était comment ?
Règles du forum
Cette section vous permet de publier vos récits de voyage. Partagez vos expériences, vos émotions, à travers votre regard et votre plume ! Et n'hésitez pas à agrémenter votre carnet de photos et de vidéos !

Pensez à vos lecteurs ! Commencez par votre itinéraire !
stanofpersia
Messages : 307
Inscription : 23 août 2011, 11:41
Sexe : H

Re: Avant-hier, à New York

Message par stanofpersia » 16 mai 2022, 08:24

merci Zaius de me faire découvrir toutes ces choses que je n'ai pas vu. 6 jours à New-York c'est vraiment trop court.
Quand vous voulez pour le voyage ensemble -;- :happy :vivasunset2
On a quand même l'impression que l'Office du Tourisme s'est arrangé pour te faire une gigantesque flash mob sur Wash Square Park, un tel festival de tranches de vies me semble suspect :D :D :D drool drool drool drool


Zaius d'or du jour-1 : Je me demandais où ressortait le chemin de Traverse, maintenant je sais :

Image

Zaius d'or du jour : Quand on vous dit que New-York a presque un air de village, croyez-nous !
Image
Carnet 10 jours LA - San Fran 2009 : http://www.sunsetbld.com/forum/topic10462.html
Carnet 10 Jours - Ouest Américain 2011 : http://www.sunsetbld.com/forum/topic3885.html
Carnet 6 jours LA - Death Valley 2014 : http://www.sunsetbld.com/forum/topic8970.html
Carnet 15 jours - Est Américain 2022 : viewtopic.php?t=13370
Site Internet : http://www.stanofpersia.com
Flickr : http://www.flickr.com/stanofpersia
Facebook et Instagram : @stanofpersia
Avatar de l’utilisateur
zaius
Modératrice, Rédactrice
Messages : 30245
Inscription : 22 août 2009, 16:32
Sexe : F
Vous êtes : Un couple
Vous êtes randonneur(s) : Intermédiaire(s)
Localisation : Over the rainbow

Re: Avant-hier, à New York

Message par zaius » 16 mai 2022, 09:45

mdr Luke ! :D Tu sais ce qu'il te reste à faire à ton retour de Yellowstone. :wink:
(merci pour la photo, c'est vrai que moi aussi je l'aime beaucoup celle-ci).
On a quand même l'impression que l'Office du Tourisme s'est arrangé pour te faire une gigantesque flash mob sur Wash Square Park, un tel festival de tranches de vies me semble suspect
Je m'étais dit plus ou moins la même chose en sortant du parc... et puis quelques jours après, on a pénétré dans le sanctuaire du Carpe Diem... Central Park ! Et là j'ai compris.
Il ne faut surtout pas écouter ceux qui prétendent qu'il ne faut pas aller dans les parcs new yorkais le week-end car il y a trop de monde, ces gens ne comprennent rien à la vie.
Je me demandais où ressortait le chemin de Traverse, maintenant je sais
Tout à fait. :halloween Superbe bâtiment historique. :love:
Quand on vous dit que New-York a presque un air de village, croyez-nous !
On dit toujours que L.A. n'est pas une ville mais un regroupement de banlieues.
Et bien N.Y. n'est pas une ville mais un regroupement de villages. C'est frappant quand on arpente la ville de long en large. drool
"Aux USA, on se lève toujours de bonheur" (Un sunsetteur averti)
"Los Angeles : vous y venez en vacances, vous en repartez en liberté conditionnelle." (James Ellroy)
"The moon belongs to everyone, the best things in life are free."

- Sept. 2009 : California - Nevada - Arizona - Utah
- Sept. 2011 : South Dakota - Wyoming - Utah - Colorado
- Oct. 2013 : California - Arizona (carnet en cours)
- Sept. 2014 : 11 days in NYC (live)
- Oct. 2016 : Texas & New Mexico (live)
- Sept./Oct. 2018 : Utah & Arizona (live)
Avatar de l’utilisateur
bruno
Rédacteur
Messages : 3208
Inscription : 06 déc. 2008, 21:34
Sexe : H
Localisation : Besançon

Re: Avant-hier, à New York

Message par bruno » 20 mai 2022, 00:04

Hello Isa,

Vraiment, tu as eu raison de faire ce carnet pour partager avec nous ce voyage qui date « d’avant hier »
Dans ce New York où rien n’est figé, ou une image chasse l’autre dans un perpétuel mouvement;
Ton carnet avec tes souvenirs, tes sentiments, tes photos, nous transporte immédiatement à tes côtés pour la découverte.
De jolis instantanés captés au fil d’une balade, des immuables en noir et blanc, ou des clichés aux couleurs acidulées.
De très jolies photos dont certaines particulièrement originales :great
Et puis toute la sensibilité d’écriture de la journée ||| sur le site de Ground Zéro.
Avec ton récit, je me suis souvenu de notre voyage de 2014. Tout n’était pas encore construit ou reconstruit mais derrière des palissades de chantier, nous ressentions tellement d’émotions.
Le petit bracelet qui servait de badge d’entrée est toujours dans ma boîte à souvenirs comme pour rappeler ces moments intenses que la lecture de ton carnet vient de faire resurgir.


.
2019 Niagara Falls https://bit.ly/3oevlA7
2018 Australie Carnet d’ailleurs
2017 Afrique du Sud
2016 Cuba
2015 De Calgary à Vancouver viewtopic.php?t=9748
2014 Carnet de route au Texas topic9357.html
2014 NYC - Washington topic8054.html
2013 New Mexico carnet ?
2012 De Chicago à New Orléans topic6214.html
2012 Mexique
2011 SFO-Tahoé-LAS https://bit.ly/3kp0ekh
2010 Colorado https://bit.ly/3q6pf7j
2009 Ouest Usa Carnet page 16
2008 Floride Carnet page 4
Avatar de l’utilisateur
zaius
Modératrice, Rédactrice
Messages : 30245
Inscription : 22 août 2009, 16:32
Sexe : F
Vous êtes : Un couple
Vous êtes randonneur(s) : Intermédiaire(s)
Localisation : Over the rainbow

Re: Avant-hier, à New York

Message par zaius » 24 mai 2022, 19:35

Merci beaucoup Bruno ! :blush :)

Je n'oublie pas mon carnet, je rédige un peu chaque jour dès que j'ai du temps devant moi, c'est en cours...
"Aux USA, on se lève toujours de bonheur" (Un sunsetteur averti)
"Los Angeles : vous y venez en vacances, vous en repartez en liberté conditionnelle." (James Ellroy)
"The moon belongs to everyone, the best things in life are free."

- Sept. 2009 : California - Nevada - Arizona - Utah
- Sept. 2011 : South Dakota - Wyoming - Utah - Colorado
- Oct. 2013 : California - Arizona (carnet en cours)
- Sept. 2014 : 11 days in NYC (live)
- Oct. 2016 : Texas & New Mexico (live)
- Sept./Oct. 2018 : Utah & Arizona (live)
Avatar de l’utilisateur
zaius
Modératrice, Rédactrice
Messages : 30245
Inscription : 22 août 2009, 16:32
Sexe : F
Vous êtes : Un couple
Vous êtes randonneur(s) : Intermédiaire(s)
Localisation : Over the rainbow

Re: Avant-hier, à New York

Message par zaius » 29 mai 2022, 18:44

Journée V

Luke voulait du New York coloré, et bien en voici en voilà ! :D

Chacune de nos journées new-yorkaises fut unique, mais celle-ci sans doute encore plus que les autres. Je vous accorde, que ça ne veut pas dire grand-chose… reste que certains lieux tiennent aujourd’hui dans notre un cœur, à Gizmo et à moi, une place à part, ce ne sont pas des lieux que nous avons « visités », nous les avons vécus encore plus fort que les autres. Je pourrais vous citer Monument Valley, Yellowstone, Death Valley et Bryce Canyon pour l’ouest des USA. Eileen Donan Castle, le Loch Ness et le château d'Urquhart en Ecosse (ainsi qu’une folle soirée à Fort William), Ostia Antica en Italie… J’ai également le souvenir vivace d’un stage d’archéologie dans l’Ain, quand j’avais 14 ans, et plus précisément d’une journée passée à genoux dans la boue, dans le froid et sous la neige, à fouiller un site mérovingien et à épousseter des os de gens dont j’ignorerai éternellement les noms… Des lieux grisants encrés en moi et qui m’ont procuré une infinie sensation de liberté.

Je suis suffisamment naïve pour croire qu’on puisse vivre libre, uniquement d’amour et de sorbet à la pastèque, d’air des montagnes et de cornemuse, de belles histoires et d’étoiles… C’est de la caricature à la « Mange Prie Aime », je l’admets.
Ce jour-là, à Coney Island, j’ai fait un drôle de voyage dans le temps et en prime je me suis amusée comme une enfant qui n’a d’autre but… que de s’amuser ! Ces instants-là vous enlève pas mal de poids (et pas uniquement car vous marchez et de fait maigrissez).

Nous avions une folle envie de découvrir Coney Island et on s’imaginait notre journée comme un dimanche à la mer, en mode détente totale, à manger une glace devant les vagues avec en arrière-plan les gourmands parfums et la musique de fête foraine.
A cette époque automnale, le Luna Park n’est ouvert que le week-end. Nous sommes dimanche, et nous espérons qu’il fera beau car nous n‘aurons pas d’autre week-end à N.Y. et donc pas de seconde chance dans l’immédiat. Pour ce voyage, c’est maintenant ou jamais !

La matinée s’annonce douce et lumineuse et les prévisions météo pour la journée sembleraient plutôt bonnes, si ce n’est excellentes, nous avons donc bon espoir.

Image
Notre terrasse au petit matin

Nous souhaitons également finir ce dimanche en beauté avec une croisière au crépuscule, non pas en voilier comme prévu, mais en goélette, pour une expérience encore plus intimiste (nous l’avons réservée la veille au soir sur Internet). Donc espérons que les météorologues ne se soient pas trompés. Je ne leur jette pas la pierre, Pierre (fallait que je la fasse), car ici à New York, le climat semblerait tout de même très particulier et la météo extrêmement changeante d’une heure à l’autre. Jusqu’ici nous avons eu les quatre saisons en une journée... et ce un peu tous les jours. Donc objectivement, Señor Meteo (Quando dit qu'il fait beau… Quando mi transistor Esperanza calor) a du boulot le pauvre !

Mais avant l’air du large et la barbe à papa, une petite heure de métro, direction Bleecker Street puis Stillwell Avenue… je ne sais plus quelles stations étaient fermées pour travaux ce jour-là – uniquement dans notre sens – et nous avons donc dû continuer sur deux stations supplémentaires pour ensuite repartir dans l’autre sens afin de prendre notre correspondance (vous avez suivi ?). Les new yorkais semblaient habitués à ce genre de micmacs, nous nettement moins, mais finalement la perte de temps est dérisoire, d’autant plus un dimanche matin ou le métro est nettement moins fréquenté.

Image

Dès la sortie du métro, l’ambiance nous saisit. L’air est vivifiant et les parfums sucrés, les sons sont plus éthérés qu’à Manhattan, les couleurs acidulées, la lumière presque aveuglante. Le ciel s’ouvre à nous, point de hauts buildings pour dissimuler le soleil ni les oiseaux… et mazette, que de vélos ! Sur Surf Avenue, les new-yorkais sont en vacances (non, en fait, ils s’entrainaient tous ensemble).

Image


Image
Là c’est désert, mais dans l’après-midi, ça sera blindé de monde


Image


Image


Image


Image


Image
Repérez la curieuse petite voiture de police sur la gauche !

Il est encore tôt, la plage est quasi déserte, les magasins ouvrent peu à peu.

Image


Image


Image


Image


Image


Image


Image

On passe devant l’une des nombreuses boutiques de plage vendant des tee shirt The Warriors (Les Guerriers de la Nuit en VF, de Walter Hill, 1979), un film que j’aime beaucoup, traitant des gangs du New York des années 1970. Je ne dis jamais que c’était mieux avant car ce n’est pas vrai, mais des films comme ça, avouez-le, on n’en fait plus !


Direction la jetée.

Image


Image


Image


Image

La logique aurait voulu que je ressorte de la boutique avec un de ces fameux tee-shirts. Eh bien figurez-vous que non ! Oui, je ne dis pas que des conneries, j’en fais aussi ! Mais je ne suis pas repartie les mains vides car, comme j’avais oublié mon chapeau à l’hôtel, j’ai investi dans un souvenir local-vacances-à-la-mer, un de ces trucs que si je le porte à Lyon, on va me croire fraîchement débarquée des années 70 (ce qui ne serait pas faux en même temps) ! Je peux vous dire qu’avec un tel couvre-chef, je n’ai pas fait d’érythème solaire dans le cou. C’est déjà ça. Et, même s’il faisait très beau, il y avait pas mal de vent, j’ai donc eu toute la journée l’impression de m’envoler façon Mary Poppins. C’est donc que ce chapeau m’était clairement destiné, "moi je rigol' au cerf-volant je rêve je vole". (Pour ceux qui se poseraient la question, j’ai respecté la loi et je n’ai pas plongé.)

Image

Les familles s’installent tout doucement sur le sable tandis que les pêcheurs occupent le ponton… à se demander si on est vraiment à New York

Image


Image


Image


Image


Image


Image

Je repère une famille avec un grand parasol et un drapeau de Puerto Rico. Je disais en page 1 que j’avais des souvenirs hyper sélectifs. Et bien quand je suis dehors, que je marche, que je me balade dans la rue, c’est un peu pareil. Je sélectionne des gens, des vêtements, des couleurs. En temps « normal » je n’ai jamais mon appareil photos, mais j’adore observer, je pourrais rester des heures, assise à une terrasse de café, à contempler l’activité des passants, les évènements en apparence anodins (en apparence seulement), parfois en tentant d’inventer ce qu’un tel a fait avant ou va faire après. Se taire et regarder. J’ai parlé très tard, jusqu’à l’âge de 3 ans, je n’avais pas prononcé un seul mot à tel point qu’on m’avait fait passer des tests pour savoir si je n’étais pas sourde. Le verdict médical a été sans équivoque : « non, elle entend très bien, elle n’a juste pas envie de parler ». Je pense qu’il y a un lien.

Image


Image


Image

On commence à voir apparaître les premiers cerfs-volants… je suis en joie !

Image


Image


Image

… et les premières ombrelles…

Image


Que la balade est agréable…

Image


Image


Image


Image

J’ignore ce qu’abritait ce bâtiment, mais il semble magnifique et surtout en rénovation, et ça c’est une bonne nouvelle.

Image


Image


Image


Image


Image



A l’approche du carrousel historique, je commence à trépigner et sauter de joie… il faut me croire quand je vous dis que je suis une vraie gosse ! Ne pas monter sur un de ces chevaux qui monte et qui descend sur fond de musique de fête foraine d’antan ne m’a même pas effleuré l’esprit !

Image

Devant le manège nous croisons la route d’un groupe de new-yorkais en balade et… Claquement de doigt, vaporeuse fumée comme dans les films du Golden Age quand le héros s’apprête à se réveiller dans un autre monde ou une autre époque. La magie de Coney Island opère… rupture du continuum espace-temps…

Image


Image


Image


Image

La plus belle…

Image

Gizmo ne souhaite pas monter sur le carrousel mais devinez avec qui je vais faire mon tour de manège ?!



Eh oui !!!

Image


Image


Image


Image
J’adore cette photo


Image


Image


Image
Elle est rayonnante

Tout comme Stan plus haut, on pourrait en effet se demander si tout cela n’est pas un peu suspect et se poser des questions sur mes accointances avec l’office de tourisme de N.Y. Et je dois vous avouer, que… moi-même… huit après, j’ai encore quelques doutes. Gizmo m’avait dit un jour que la machine à voyager dans le temps existait vraiment, ça s’appelle le cinéma. Eh bien les zamis, ça s’appelle aussi Coney Island !

Après le tour de manège, j’ai eu un peu de mal à atterrir. Mais, ce que j’ignorais à ce moment-là, c’est qu’on allait encore croiser à de nombreuses reprises ce groupe tout au long de notre journée, et (attention spoïle), cela allait nous permettre de vivre un autre grand moment… wait & see…

Pour l’instant, on se dirige tranquillement vers l’historique Wonder Wheel… un manège ouvert en 1920 et faisant officiellement partie du patrimoine culturel new-yorkais. Nous pénétrons donc dans le sanctuaire de l’amusement, durant notre promenade sur la jetée et le boardwalk, il a eu le temps d’ouvrir ses portes.

Image


Image


Image


Image


Image


Image


Image


Image
Thanks, but no thanks !

La Wonder Wheel est toute proche. Petite fantaisie aquatique en déco… il faut dire que par ici, les sirènes, Neptune et les créatures des fonds marins sont un peu partout…

Image


Image


Image


Image


Image

On peut choisir, une cabine fixe ou bien « swinging » ? Swinging of course ! And… Let’s go !

Image


Image

Ce qui est génial avec les grandes roues, c’est qu’elles sont vintage à souhait (et celle-ci encore plus que les autres), que le tour est tranquille et qu’on a toujours une jolie vue.

Image

La photo est naze, mais la vue reste originale… (en zoomant)

Image

Redescendons, il commence à faire faim. Trop envie de goûter aux fameux hot dogs de chez Nathan !
Dans la rue, une devanture hyper colorée fait la promo d’un « Creep Show » façon « freaks ». C’est plein de promesses, avaleur de sabre, femme électrique et femme coupée en deux, etc… tandis qu’un Monsieur Loyal fait son numéro pour attirer les badauds.

Image


Image


Image


Image


Image

On le questionne pour l’horaire, les tarifs, pas besoin de réserver. On a donc largement le temps de manger un bout dans le temple du hot dog, et de revenir.

Image


Image

Pour Gizmo un hot dog classique, pour moi un chili hot dog avec fromage et plein de frites « Jumbo Crinkle Cut ». Et deux grands verres de citronnade pour faire passer tout ça. La nourriture décadente… j’aime ça ! (soit dit en passant, heureusement que la citronnade est devenue hyper à la mode en France ces dernières années, car désormais on en trouve à peu près de partout, de toutes sortes, y compris de la rose parfumée à la framboise, et par conséquent je peux boire ma boisson préférée sans difficulté, ce qui n’a pas toujours été le cas… sauf à la faire soi-même évidemment).

Image


Image

Un tour que j’aurais adoré faire, mais il aurait fallu acheter pour cela un paquet de crédits qu’on n’aurait clairement pas rentabilisés…

Image

De retour au Coney Island Circus Sideshow où, dans la rue, ce sont cette fois certains des artistes qui viennent faire leur show pour attirer les futurs spectateurs…

Image


Image


Image

On paye notre dû, seulement 10 $ par personne vraiment pas cher payé (j’ai vérifié, aujourd’hui, ils sont passés à 12 $), et on s’installe dans l’antre des freaks. La salle et la scène sont toutes petites, ambiance super intime. Il s’agit d’un théâtre professionnel à but non lucratif et proposant le seul et unique spectacle de cirque à l’ancienne de tous les Etats-Unis (en tout cas ce qu’ils disent). Une mère de famille, venue du Middle-West avec ses deux enfants vient taper la conversation avec nous. Elle est marrante, hyper sociable (à l’américaine donc), plutôt originale et vraiment adorable. Elle est super contente de croiser des Français car elle adore la France qu’elle a déjà visitée (c’est devenu un lieu commun). Elle comprend qu’on est venu à Coney Island pour la même raison qu’elle, pour l’esprit décomplexé et décontracté des lieux. Elle nous conseille donc une visite qu’elle a fait la veille et qu’elle adoré à Brooklyn, le cimetière ! Elle le vend super bien et en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, nous voilà convaincus (l’histoire dira qu’elle avait raison). Pendant ce temps, devinez qui vient s’installer pour assister au show ? Le groupe fraichement débarqué des années 1920 !!! Et leur « guide » semble être un proche du patron du cirque. Oui, l’OT de N.Y. a encore frappé !

Pour nous faire patienter, sur scène, un gars vient s’enfoncer une perceuse dans le nez ! La salle est en émoi ! Oooh !!! Aaahhh !!! Aïeeee !!!! Cris de toute part et éclat de rire général. Il nous rappelle que les photos sont interdites durant le show. Donc voici la seule photo que vous aurez :

Image

Là c’est bon, après le coup de la perceuse, la salle est bien chauffée ! Durant une petite heure, on va s’éclater, il n’y a pas d’autres mots. Si vous êtes en famille, prévenez les enfants, y’a des trucs qui piquent un peu les esprits : femme coupée en deux, une autre marche sur du verre, avaleur de feu, chaise électrique, du stand-up politiquement pas correct… Un peu de magie, beaucoup d’humour, du merveilleux et un spectacle de haute volée, passionnant de bout en bout. Mais vous vous rappelez… le guide 20’s est un pote du patron donc on a droit à quelques faveurs. Comme nous ne sommes pas nombreux (l’avantage d’une petite salle), certains volontaires montent sur scène pour tester la chaise électrique et d’autres objets « magiques », puis finalement… Let’s go for fun ! Tout le monde sur scène pour se voir révéler le secret de la femme pliée en 12 ! L’ambiance est vraiment hyper amicale, je ne m’attendais pas du tout à ça, quel grand moment nous vivons là !
L’heure passe beaucoup trop vite. C’est tout de même fou le rapport que nous humains avons au temps…

Après le show, on parcourt les vitrines exposant photos anciennes, objets de collection, maquettes…

Image


Image

Tandis que les artistes proposent une séance de dédicace…

Image

Et que nous prenons un verre, ainsi que le groupe des années 20… je n’ai pas pu m’empêcher de la photographier.

Image

En ressortant, nous tombons sur Zoltar, le même Zoltar que dans Big (1988), film dans lequel Tom Hanks joue le rôle d’un ado de 13 ans devenu adulte du jour au lendemain après l’avoir demandé à Zoltar. Je me demande durant quelques secondes si ça pourrait aussi marcher pour un adulte souhaitant faire un petit voyage touristique dans le passé… pas y rester hein, mais juste pour voir…

Image

Figurez-vous qu’on testera bien Zoltar quelques jours plus tard… et on reparlera d’ailleurs de Big !
Allez, hop, hop, hop ! Une barbe à papa plus loin… (je ne l’ai pas photographiée, juste mangée)

Image

On se promène encore sur le boardwalk, au milieu des cerfs-volants, un vrai festival, et profitons de l’ambiance du Luna Park. Une femme s’envole !

Image


Image


Image


Image


Image


Image


Image

Le mythique Cyclone (éventuellement) et une autre attraction (clairement pas pour moi)…

Image


Image

Auto-portrait (on a les selfies qu’on mérite !)…

Image

Le temps passe (trop) vite quand on ne s’ennuie pas… mais il va falloir malheureusement songer à dire au revoir à Coney Island, le cœur un peu déchiré…

Image

Une dernière photo avant de prendre le métro retour, pour nous rappeler « quand » nous étions…

Image

Ce trajet en métro, je le ferai dans un état un peu second. En face de moi une fillette, épuisée de sa folle journée à Coney Island s’endort sur les genoux de son papa. La rame est presque déserte, je regarde le soleil de fin d’après-midi à travers la vitre, et le paysage urbain défiler. Je suis sonnée, mais heureuse de me trouver là à l’instant T. On papote avec Gizmo, on se réjouit de cette virée incroyable dans le temps. On vérifie quand même l’heure, car il s’agit de ne pas arriver en retard pour notre rendez-vous pour la suite de nos aventures. Le timing semble bon, direction le sud de Manhattan

Spoïle : âmes sensibles s’abstenir, un Sprite va être très prochainement sacrifié dans les eaux tumultueuses de l’Upper Bay. Considérez cela comme une offrande aux sirènes de Coney Island et au Dieu Neptune !

Petit avant-goût de la cérémonie de sacrifice…

Image
"Aux USA, on se lève toujours de bonheur" (Un sunsetteur averti)
"Los Angeles : vous y venez en vacances, vous en repartez en liberté conditionnelle." (James Ellroy)
"The moon belongs to everyone, the best things in life are free."

- Sept. 2009 : California - Nevada - Arizona - Utah
- Sept. 2011 : South Dakota - Wyoming - Utah - Colorado
- Oct. 2013 : California - Arizona (carnet en cours)
- Sept. 2014 : 11 days in NYC (live)
- Oct. 2016 : Texas & New Mexico (live)
- Sept./Oct. 2018 : Utah & Arizona (live)
stanofpersia
Messages : 307
Inscription : 23 août 2011, 11:41
Sexe : H

Re: Avant-hier, à New York

Message par stanofpersia » 30 mai 2022, 11:55

magnifiquement désuet et vintage. Wouah. quelle frustration de ne pas y être allé. Je comprends mieux l'enthousiasme du live.
Carnet 10 jours LA - San Fran 2009 : http://www.sunsetbld.com/forum/topic10462.html
Carnet 10 Jours - Ouest Américain 2011 : http://www.sunsetbld.com/forum/topic3885.html
Carnet 6 jours LA - Death Valley 2014 : http://www.sunsetbld.com/forum/topic8970.html
Carnet 15 jours - Est Américain 2022 : viewtopic.php?t=13370
Site Internet : http://www.stanofpersia.com
Flickr : http://www.flickr.com/stanofpersia
Facebook et Instagram : @stanofpersia
luke06
Rédacteur
Messages : 5042
Inscription : 18 janv. 2011, 21:25
Sexe : H
Vous êtes : Un couple
Vous êtes randonneur(s) : Non

Re: Avant-hier, à New York

Message par luke06 » 30 mai 2022, 18:28

Magnifique :love: la suite en couleur , noir et blanc , sepia, arc en ciel comme tu le sent mais vite :wink: :D
l'ouest reste toujours un voyage inoubliable

Dans la section carnets d'ailleurs rubrique saloon retrouvé mes carnets sur la région québécoise , mon WK à Londres , mon séjour à Rome , mon séjour à Lisbonne et mon voyage en Andalousie

voyage est 2011 Chicago et le Wisconsin
7 jours à Washington 2013
De SF à LA par la PCH1 en 12 jours 2014
Septembre 2016 boucle depuis Denver visite Yellowstone
Boucle 20 jours au départ de LA septembre 2018
Avatar de l’utilisateur
zaius
Modératrice, Rédactrice
Messages : 30245
Inscription : 22 août 2009, 16:32
Sexe : F
Vous êtes : Un couple
Vous êtes randonneur(s) : Intermédiaire(s)
Localisation : Over the rainbow

Re: Avant-hier, à New York

Message par zaius » 30 mai 2022, 18:40

Stan tu y retourneras. :)
mdr merci Luke ! :D Je ne pourrai pas finir avant ton départ... :sweat:
"Aux USA, on se lève toujours de bonheur" (Un sunsetteur averti)
"Los Angeles : vous y venez en vacances, vous en repartez en liberté conditionnelle." (James Ellroy)
"The moon belongs to everyone, the best things in life are free."

- Sept. 2009 : California - Nevada - Arizona - Utah
- Sept. 2011 : South Dakota - Wyoming - Utah - Colorado
- Oct. 2013 : California - Arizona (carnet en cours)
- Sept. 2014 : 11 days in NYC (live)
- Oct. 2016 : Texas & New Mexico (live)
- Sept./Oct. 2018 : Utah & Arizona (live)
Répondre

Revenir à « Carnets de voyage aux USA »