Quelques jours à Buffalo, NY

Le feedback de votre road trip aux États-Unis ! Alors, c'était comment ?
Règles du forum
Cette section vous permet de publier vos récits de voyage. Partagez vos expériences, vos émotions, à travers votre regard et votre plume ! Et n'hésitez pas à agrémenter votre carnet de photos et de vidéos !

Pensez à vos lecteurs ! Commencez par votre itinéraire !
Avatar de l’utilisateur
amoniac
Messages : 109
Inscription : 14 mars 2016, 11:53
Sexe : H
Vous êtes : Un couple
Vous êtes randonneur(s) : Confirmé(s)
Matériel photo / vidéo : Olympus M10 Mark III / iPhone XR
Localisation : Beaujolais

Quelques jours à Buffalo, NY

Message par amoniac » 12 mai 2018, 22:38

Pour la troisième fois, me revoici.

Je vous ai proposé mes carnets de voyages pour 2014 (Floride et Californie). Je vous propose maintenant ce mini carnet de voyage pour conter mes quelques jours passés à Buffalo, NEW-YORK en 2013. Il s'agissait d'un road trip avec mon ami Dorian majoritairement au Canada. Nous avons effectué le programme suivant : Montréal - Québec - Toronto - Niagara Falls - Buffalo - Montréal sur une vingtaine de jours. La partie canadienne ne fera donc pas l'objet d'un carnet ici mais si certains ont des questions, je serai heureux d'y répondre par MP ou ailleurs.

--

Sommaire

J-1 : Départ du Canada pour les États-Unis, le 25 juillet 2013

J-2 : Magasinage à Buffalo et Coca-Cola Field, le 26 juillet 2013

Buffalo : le bilan, le 27 juillet 2013


:flag

--

Photos

Pour les photos prises lors de ce voyage, c'est par ici.

Amoniac :k
Dernière modification par amoniac le 12 mai 2018, 23:05, modifié 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
amoniac
Messages : 109
Inscription : 14 mars 2016, 11:53
Sexe : H
Vous êtes : Un couple
Vous êtes randonneur(s) : Confirmé(s)
Matériel photo / vidéo : Olympus M10 Mark III / iPhone XR
Localisation : Beaujolais

Re: Quelques jours à Buffalo, NY

Message par amoniac » 12 mai 2018, 22:48

Départ du Canada pour les États-Unis, le 25 juillet 2013

Nous devions quitter notre chambre de Toronto à 11h. C’est donc à 11h15 que nous partons de l’hôtel pour rejoindre le Starbucks situé à côté de la gare – nous y avions déjà passé un peu de temps à l’arrivée en attendant que notre hôtel soit disponible. C’est finalement aux alentours de 14h45 que nous montons dans le bus qui va nous emmener à Buffalo. Le chauffeur nous distribue le papier vert à remplir et à présenter à la douane car nous n’avons pas de visa – apparemment nous sommes les seuls dans ce cas dans l’autobus.

Il y a des bouchons. Plus loin, alors que les bouchons se transforment en ralentissements, nous remarquons un accident sur la voie d’à côté. Apparemment, que de la casse matérielle, tant mieux. Quelques kilomètres plus tard, de nouveau dans d’importants ralentissements, nous passons devant deux bâtiments aux enseignes que je connais bien : VMware et EMC (la maison mère de VMware) – je travaille pour un intégrateur de solutions informatiques et délivre des prestations pour installer ce type de matériels...

Le trajet est long et nous prenons du retard. Le trajet est exactement le même qu’hier – pour aller aux chutes du Niagara – les bouchons en plus. Et nous ne nous arrêtons pas à Niagara Falls cette fois-ci.

Un peu d’attente également à la frontière US mais une agréable surprise. Le bus s’arrête, nos valises sont sorties et nous sommes conviés à descendre et rejoindre un par un un officier des douanes US. Celui-ci nous demande nos passeports, il nous invite à poser nos doigts sur un scanner et déconne même un peu avec nous après nous avoir posé quelques questions sur notre séjour aux États-Unis. Il m’avoue que son français est mauvais et, sans vraiment faire attention je réponds « oh yes ?! ». Il dit alors à son collègue que j’approuve ce qu’il vient de dire. Ça le fait rire. Tant mieux !! Nous payons les 6 dollars pour passer la frontière. Nos valises sont ensuite scannées et reniflées par un chien. Ça y est, nous pouvons ressortir et remonter dans le bus.

Le bus arrive et nous dépose à « Buffalo Terminal ». Nous rejoignons à pieds notre hôtel situé à 800 mètres de là. Sur la route, je vois une magnifique Mustang noire – la voiture parfaite ! – cette ville va me plaire !! Nous prenons notre clé à l’hôtel et entrons dans notre « suite ». Le mot n’est pas excessif. D'ailleurs, derrière notre salle de bain se trouve une chambre qui en ferait rêver plus d’un. Un immense lit moelleux avec une demi-douzaine d’oreillers se tient au milieu de la pièce avec une commode et un grand (deuxième) téléviseur. Une porte donnant sur la salle de bain est également présente. Ça nous change de nos autres hôtels !! Comme mon ami Dorian me parle de cette « King Suite » depuis un bout de temps, j’accepte de lui laisser la chambre. Je me contenterai du salon.

Nous sortons ensuite retirer des dollars US et manger un bout. Nous voyons pas mal de pubs mais aussi des Subway, Starbucks et Tim Hortons. Mais nous décidons finalement de manger dans le petit resto US en bas de l’hôtel, le Friday’s. La carte est complète et beaucoup de choses me font envies. J’opte finalement pour une bière blanche du Colorado « Blue Moon Belgian White », puis un burger « Spicy craft beer-cheese burger » (« creamy craft beer-cheese sauce made with regionally crafted beer along with freshly sliced jalapeños, breaded fried jalapeños chipotle mayo, lettuce, vine ripe tomato and house made guacamole). Mon palais me remercie encore ! Le meilleur burger que je n’ai jamais mangé (le premier mangé aux US) ! En ce qui concerne le dessert, il est inqualifiable. Son petit nom est Tennessee Whiskey Cake (« a warm toffee cake topped with glazed pecans and vanilla ice cream. Served with butterscotch Jack Daniel’s Whiskey sauce »). Et comme si le repas ne suffisait pas, notre serveuse est très aimable et nous discutons un peu avec elle bien qu’elle ait du mal avec mon accent… :?

Image
Dernière modification par amoniac le 12 mai 2018, 23:02, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
amoniac
Messages : 109
Inscription : 14 mars 2016, 11:53
Sexe : H
Vous êtes : Un couple
Vous êtes randonneur(s) : Confirmé(s)
Matériel photo / vidéo : Olympus M10 Mark III / iPhone XR
Localisation : Beaujolais

Re: Quelques jours à Buffalo, NY

Message par amoniac » 12 mai 2018, 22:57

Magasinage à Buffalo et Coca-Cola Field, le 26 juillet 2013

Après une bonne nuit de sommeil, c’est à 6h50 que je me réveille. Il fait jour et les rayons du soleil traversent les rideaux blanc de ma grande fenêtre. Vers 8h, nous descendons prendre notre petit déjeuner et nous ne sommes pas déçus. C’est un véritable buffet. Il y en a pour tous les goûts (des saucisses aux bagels en passant par les céréales américaines ou encore des fruits secs… j'en passe et des meilleurs). Je décide de prendre une omelette, du « cranberry juice cocktail », un bagel au beurre de cacahuète et un bol de céréales froot loops (multicolores mais elles sont sèches et très sucrées). Le tout passe bien avec un café.

Il n’y a pas grand chose à faire à Buffalo mais nous sommes aux États-Unis et beaucoup de vêtements – de marques notamment – sont moins chers qu’en Europe. Il y a un centre commercial à 40 minutes de l’hôtel. Nous allons y faire un tour ce matin. Je demande quelques conseils à la personne de la réception. Il s’agit d’un homme qui a du mal avec mon accent (encore un !) toutefois je parviens à me faire comprendre et il m’indique un raccourci que Google Map ne connaissait pas. On ne mettra finalement qu’une demi-heure. J’en profite pour faire quelques achats.

En rentrant à l’hôtel, nous n’avons pas vraiment faim. Nous envisageons donc d’aller manger une « Bistro Box » composée d’un peu de fromage et de fruits, comme nous faisions au Canada. Au Starbucks, l’employée nous explique qu’ils n’en vendent pas ici. Nous nous rabattons donc sur de touts petits sandwiches au bacon et aux oeufs. C’est bon et pas trop cher. Nous prévoyons de dépenser le reste de nos dollars américains ce soir au T.G.I Fridays où nous avons soupé hier.

Un peu avant 16h, je décide d’aller faire un tour vers le centre-ville notamment pour voir le Coca-Cola Field Stadium.

"Le Coca-Cola Field (auparavant Dunn Tire Park, Pilot Field, Downtown Ballpark et North AmeriCare Park) est un stade de baseball situé au cœur de Buffalo dans l’État de New York. Depuis 1988, c’est le terrain de jeu à domicile de l’équipe Triple-A des Buffalo Bisons de la Ligue internationale. Le Coca-Cola Field a une capacité de 18 025 places assises en plus de 150 places debout." (Source : Wikipédia FR)

Après un peu moins de deux kilomètres, j’aperçois le logo de Coca-Cola. Je m’approche alors et peut admirer le stade dans son ensemble de l’extérieur. Devant, la statut d’un homme en costume et jouant au baseball m’intrigue un peu. Je fais le tour du stade mais toutes les portes sont cadenacées et la boutique officielle est fermée depuis 15h. Tandis que je m’apprête à repartir, j’entrevois ce qui pourrait être un complexe de cinémas ou un centre commercial. Il s’appelle le First Niagara Center. J’ai du temps à perdre alors je décide d’aller voir de plus près. Personne aux alentours, j’entre quand même. Les portes ne sont pas verrouillées mais il n’y a personne non plus à l’intérieur. Plusieurs vitrines présentent des objets des Buffalo devant moi. À droite une grande boutique et une vendeuse nettoie les vitres. Je vais donc voir de quoi il s’agit, salut la vendeuse et fait un tour dans le magasin. Cette boutique rassemble des objets des équipes locales de baseball (les Bisons), de hockey sur glace (les Sabres) et de crosse (les Bandits). Après un moment, je demande à la vendeuse ce que sont les Sabres. Elle me répond et m’explique gentiement que le magasin est fermé. Je m’excuse alors – ce à quoi elle répond « don’t worry! » – et ressort pour regagner l’hôtel. Buffalo est effectivement assez calme voire complètement morte à partir de 15h le vendredi !

C’est aux environs de 19 heures que nous descendons au restaurant d’hier soir. Nous sommes assis deux tables derrière notre place de la veille et c’est la même serveuse – toujours avec le sourire – qui s’occupe de nous. Nous passons notre commande. Pour ma part ce sera un « Steakhouse bleu cheese burger » (oignons fumés, bacon, fromage bleu, beurre maison, …) accompagné d’une bière Sam Adams « seasonal ». Je suis d’ailleurs étonné que la serveuse se souvienne de la cuisson de ma viande d’hier. Enfin, je termine avec le « Brownie Obsession », un brownie chaud avec une sauce au chocolat fondu, caramel et noix de pécans et une boule de glace à la vanille au-dessus. Après deux bouchées je n’ai plus faim mais je ne peux m’empêcher de finir…

Voilà, c’est notre dernière soirée aux États-Unis d’Amérique. J’espère revenir bientôt (mais la prochaine fois dans une ville un peu plus animée) !! La prochaine fois, ce sera en fait l'année prochaine à Miami !!

Image
Dernière modification par amoniac le 12 mai 2018, 23:03, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
amoniac
Messages : 109
Inscription : 14 mars 2016, 11:53
Sexe : H
Vous êtes : Un couple
Vous êtes randonneur(s) : Confirmé(s)
Matériel photo / vidéo : Olympus M10 Mark III / iPhone XR
Localisation : Beaujolais

Re: Quelques jours à Buffalo, NY

Message par amoniac » 12 mai 2018, 23:00

Buffalo : le bilan, le 27 juillet 2013

Ce qui est certain c’est que nous n’avons pas eu le temps de voir grand chose à Buffalo. Mais y a t-il beaucoup de choses à voir ? Je n’en suis pas sûr.

Déjà, Buffalo est la première ville américaine oú je mets les pieds. C’était donc un grand moment pour moi. La ville est construite « en largeur » principalement. Les quelques buildings construits par-ci et par-là ne sont pas en supériorité numérique.

En ce qui concerne les rapports humains, si l’on a croisé quelques personnes pas très saines d’esprit dans la rue, la majorité est sympathique et très aimable – je pense notamment à l’homme de la réception de l’hôtel et à notre serveuse au restaurant T.G.I Fridays.

Enfin, pour conclure – et oui, cet article aura été bien court – les vêtements de marques sont moins chers qu’en France et je suis bien content d’avoir pu voir le Coca Cola Field. Dommage que je n’ai pas pu assister à un match ! (au final, je verrais mon premier match à Los Angeles, avec les Dodgers !)

Voilà, c’était le dernier bilan avant le bilan global que je rédigerai soit dans l’avion – si je n’arrive pas à dormir, ce que je n’espère pas – soit un peu plus tard.
Répondre

Revenir à « Carnets de voyage aux USA »