septembre 2018 - premier road trip en Californie

Le feedback de votre road trip aux États-Unis ! Alors, c'était comment ?
Règles du forum
Cette section vous permet de publier vos récits de voyage. Partagez vos expériences, vos émotions, à travers votre regard et votre plume ! Et n'hésitez pas à agrémenter votre carnet de photos et de vidéos !

Pensez à vos lecteurs ! Commencez par votre itinéraire !
gincy
Messages : 61
Inscription : 30 juil. 2017, 09:17
Sexe : F
Vous êtes : Un couple
Vous êtes randonneur(s) : Non

septembre 2018 - premier road trip en Californie

Message par gincy » 02 sept. 2019, 15:03

Dernière modification par gincy le 23 sept. 2019, 14:24, modifié 20 fois.

gincy
Messages : 61
Inscription : 30 juil. 2017, 09:17
Sexe : F
Vous êtes : Un couple
Vous êtes randonneur(s) : Non

Re: septembre 2018 - premier road trip en Californie

Message par gincy » 02 sept. 2019, 15:31

Le premier jour étant le vol, nous commençons directement au jour 2 !
Californie, jour 2 - San Francisco

Laetitia se réveille plusieurs fois dans la nuit et peine à se rendormir, la faute au décalage horaire et à sa micro-sieste dans l'avion, qui, ensemble, lui jouent un mauvais tour. Guillaume quant à lui, se réveille à 6h00 et nous partons acheter un petit-déjeuner au Starbucks à cinq minutes à pieds de notre hôtel.

Nous mangeons dans la chambre, nous nous équipons pour la journée et filons au garage démarrer notre bolide.

Le plan de la journée : suivre un itinéraire écourté de la 49 miles, une scenic drive qui relie plusieurs des points d'intérêt de San Francisco et qui fait 49 miles (soit presque 80 kilomètres) de long. Laetitia prévoit de faire cette version écourtée sur deux jours ainsi, en démarrant ce matin, nous ne savons pas où nous nous arrêterons pour aujourd'hui.

Nous commençons au Palais des Beaux-Arts. Nous garons la voiture dans la rue ; c'est gratuit le dimanche, néanmoins nous nous interrogeons sur le modus operandi à suivre les autres jours. Il n'y a, en effet, aucun horodateur dans notre champ de vision. Nous interrogeons un passant qui interrompt sa promenade et discute avec nous pendant cinq minutes, de notre question mais aussi de San Francisco et d'où nous venons. Il nous apprend que la police passe dans la rue avec un véhicule, applique de la craie colorée sur les pneus des automobiles lorsqu'ils passent à une certaine heure, et vérifient au prochain passage qu'il ne reste plus de véhicule avec la couleur précédente.
Nous prenons le temps de nous promener dans le Palais des Beaux-Arts, dont la beauté est sublimée par les teintes orangées dont le soleil levant le pâre.

Image Image Image


Nous faisons halte ensuite au Presidio, lieu de l'ancienne fortification espagnole fondée en 1776. C'est maintenant une gigantesque pelouse, bordée d'hôtels, de magasins et de musées, comme celui de la famille Disney. Nous manquons les locaux de Lucas film. En arrivant au Presidio, nous commençons à apercevoir le Golden Gate Bridge, le célèbre pont qui enjambe le Golden Gate, bras d'eau salée qui relie la baie de San Francisco à l'océan Pacifique.

Notre chemin longe ensuite un des deux seuls cimetières présents endéans les limites de la ville de San Francisco - si l'on excepte le columbarium et le sarcophage de Thomas Starr King.

En attendant l'ouverture de Fort Point (à 10h00) nous stationnons à Battery East et faisons un petit tour pour en apprendre plus sur le Golden Gate Bridge et les nombreux défis techniques qu'ont relevés les brillants ingénieurs pour en achever la conception et la a réalisation. À 10h00, nous nous présentons à l'entrée de la route menant à Fort Point, malheureusement celle-ci est encore fermée et une personne nous invite à rester à Battery East et à payer, ce que nous faisons. Nous descendons tranquillement à pied vers Fort Point qui est à moins de vingt minutes plus bas. Le fort est accessible également à partir 10h00, mais pourtant ce n'est qu'à 10h15 que ses portes s'ouvrent et nous laissent découvrir les lieux et son histoire. La ponctualité n'est pas leur fort !

Image Image Image

Direction Backer Street pour poursuivre notre visite, comme nous l'a conseillé par le promeneur ce matin. La vue y est différente et bien sympathique, nous voyons la plage de plus près.

Encore quelques photos et nous reprenons la route vers le musée d'art européen : Legion Of Honor. Par manque de places de stationnement nous ne faisons que passer devant, ce qui nous permet tout juste d'apercevoir la statue du penseur de Rodin ainsi que la mention "Honneur et Patrie" sur le fronton. C'est la devise de l'ordre national de la légion d'honneur française, qui renvoie au nom du musée et au fait que l'essentiel de son catalogue soit français également. Nous continuons ver Cliff House et Ocean Beach ; nous nous arrêtons d'abord au Visitor Center d'où nous apercevons, encore, le Golden Gate Bridge. Nous en profitons pour nous restaurer et observer les alentours, incluant les ruines de Sutro Bath. Ocean Beach se trouve pus, c'est une plage au bord de laquelle nous trouvons un vaste parking et néanmoins la chance nous sourit et nous nous garons. Il y a plusieurs surfeurs qui domptent les vagues de l'océan, ainsi que quelques timides baigneurs qui ne s'éloignent pas beaucoup du rivage. Les panneaux le rappellent : se baigner est déconseillé, il y a déjà eu plusieurs noyades. Nous remontons à pied vers Cliff House afin de découvrir, derrière le bâtiment un appareil photo géant, la Camera Obscura, en lien avec la photographie comme sa forme et son nom le suggère. Nous nous interrogeons sur ce que l'entrée payante permet de voir, car le descriptif extérieur est plutôt sibyllin ; dans le doute nous préférons nous absetenir. Avis aux promoteurs de la Camera Obscura : développez !

Image Image Image

Nous traversons ensuite le Golden Gate Park, éloigné du Golden Gate Bridge, ce qui ne nous surprend pas puisque nous avons appris plus tôt aujourd'hui que les deux tirent leur nom du détroit du Golden Gate. Le parc est très grand et nous voyons pleins de petits regroupements de personnes qui ont l'air d'être là pour se divertir en ce dimanche après-midi. Nous voyons également deux moulins d'inspiration néerlandaise, quelques structures gonflables que des enfants agitent en tout sens en rebondissant à l'intérieur et des bisons ; à noter qu'ils ne sont pas tous présents au même endroit, bien évidemment ! En ressortant du parc, nous faisons un crochet par Ashbury et ses très jolies maisons avant d'entamer la montée vers Twin Peaks. Nous gravissons quelques marches pour arriver au sommet d'un des deux "pics", dont le nom prête à sourire lorsqu'on les compare à d'autres pics. De cette hauteur, nous avons une vue globale de la ville.

Nous passons ensuite dans le quartier du Castro reconnu comme le quartier gay de San Francisco ; au vu des drapeaux et des passages piètons colorés, cela ne fait aucun doute. Nous effectuons notre dernière halte à mission Dolores. Cette mission est l'une des plus anciennes de Californie et la première de San Francisco, épicentre de la naissance de la ville. La journée avance, les miles s'accumule et nous ne faisons qu'un rapide passage devant le City Center avant de retourner à l'hôtel. Plus tôt dans la journée, Guillaume avait fait part à Laetitia de son envie de manger une pizza. Nous ressortons et quelques minutes plus tard nous nous attablons chez Patxi's Pizza. Nous commandons nos toutes premières pizza dans le style de Chicago, une expérience intéressante. Il ne reste maintenant plus qu'à se reposer de cette longue journée... et si possible rattraper le manque de sommeil accumulé pendant le vol et la semaine précédente.

Image Image
Dernière modification par gincy le 05 sept. 2019, 13:07, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
USADDICT
Messages : 3324
Inscription : 10 déc. 2015, 21:12
Sexe : H
Localisation : Thiers (63)

Re: septembre 2018 - premier road trip en Californie

Message par USADDICT » 02 sept. 2019, 16:56

:bye

Déjà un beau début pour ce carnet :great

gincy
Messages : 61
Inscription : 30 juil. 2017, 09:17
Sexe : F
Vous êtes : Un couple
Vous êtes randonneur(s) : Non

Re: septembre 2018 - premier road trip en Californie

Message par gincy » 03 sept. 2019, 11:09

Californie, jour 3 - San Francisco

Pour ce second jour à San Francisco nous prévoyons de laisser l'automobile au garage et de faire un tour à pieds pour visiter certains des lieux de la 49 miles scenic drive que nous avons ratés la veille. Nous commençons par nous installer au Vegan Picnic pour prendre le petit-déjeuner. Nous entrons dans la boutique et donnons notre commande à une employée aussi enjouée que le volume de la musique est fort (et il l'est !). C'est Guillaume qui a repéré cette adresse ; ils ne servent que des produits végétaliens et nous nous régalons tant qu'il est dommage de savoir que nous n'y retournerons pas demain matin. Ainsi restaurés, nous nous dirigeons vers une des rues les plus célèbre de la ville : la section de Lombard Street qui zig-zague tout en présentant une forte déclivité. À cette heure plutôt matinale nous voyons plus de touristes que d'automobiles, qui peinent à circuler à cause des photographes amateurs qui occupent la chaussée. Cette section de la rue est très fleurie, ce qui lui donne beaucoup de charme. Nous marchons jusqu'à notre prochain arrêt dans un magasin de l'enseigne Trader Joe's. Nous espérons trouver de quoi garnir nos sandwichs pour le repas de midi. Une fois nos achats effectuées, nous allons vers l'océan en prenant soin de faire un arrêt à Boudin, une boulangerie réputée pour son pain au levain. En passant devant la boulangerie nous sommes surpris d'apercevoir le personnel qui façonne le pain, derrière une grande vitre, qui salue et discute avec les passants grâce au micro-casque dont ils sont équipés.

Image Image Image


Après l'achat du pain, nous continuons le chemin le long des quais jusqu'à bifurquer en direction de la Coit Tower, que nous apercevons depuis des heures, plus à cause de son emplacement - en haut d'une colline - que de sa taille. Nous trouvons sans difficultés un chemin piéton qui rejoindre la tour. Le point de vue sur la ville est joli et pour une fois on s'attache plus à Oakland Bay Bridge qu'à son célèbre cousin orange. L'ironie du lieu réside dans son appellation : Telegraph Hill alors que c'est justement cette invention qui a rendu obsolète le sémaphore qui surplombait cette colline.

Image

Nous redescendons vers Chinatown que nous ne faisons que traverser et dans lequel nous pouvons voir un compréhensible et dépaysant double affichage, en Anglais et en idéogrammes chinois, que ce soit sur les étals ou sur la multitude d'enseignes qui pare la rue. A divers croisement nous pouvons également voir des peintures murales. Nous passons la porte du dragon sans y prêter plus attention et nous dirigeons vers une adresse enregistrée sans pour autant nous souvenir de la raison. Une superbe fontaine nous accueille à destination ainsi que des tables pour pique-niquer et les lettres LOVE aux couleurs du drapeau arc-en-ciel. Une fois restaurés, nous descendons jusqu'à Powel Station où nous pouvons assister au retournement manuel d'un câble car en fin de ligne. Nous nous dirigeons en face pour entrer dans le centre commercial Nordstrom. Celui-ci abrite d'originaux escalators en colimaçon qui relient les nombreux étages.

Image Image Image

Enfin nous prenons la direction de notre dernière étape, le City Hall devant lequel nous sommes passés très, trop, rapidement la veille. La population dans ce quartier est différente, nous voyons des groupes se disperser à l'approche de renforts de police, une personne crier à l'adresse d'une voiture des forces de l'ordre. Sans savoir s'ils sont dangereux ou non, nous préférons changer de trottoir pour éviter des groupes bruyants et gesticulants. Nous évitons aussi les files de sans-abris qui, le regard hagard, nous détaillent. Plus près du City Hall, nous remarquons plusieurs personnes qui errent en tirant de grosses valises surmontées de sacs et comprenons qu'ils sont aussi dans la rue. C'est très poignant de découvrir, à quelques miles des quarties chics, ces laissés-pour-compte du système américain.
Aux abords du City Hall, nous découvrons des arbres déguisés en girafes. Nous voyons aussi une exposition "Black & Blue" de Zak Ové. Après ce dernier arrêt, nous reprenons le chemin de l’hôtel et traversons plusieurs quartiers résidentiels qui contrastent avec la pauvreté que nous avons vu plus tôt. Nous regagnons notre chambre et au vu de l'heure nous décidons de prendre l'automobile pour faire un nouveau saut à Lucasfilm que nous avons raté la veille. Une fois garés, nous traversons un très joli parc d'où nous pouvons voir le dôme du Palace Of Fine Arts. Nous apercevons la statue de Yoda devant l'entrée du bâtiment qui abrite les locaux de la société de production cinématographique. Celui-ci est accessible au public et contient moult objets de la franchise Star Wars. Enfin, nous reprenons la route et effectuons un dernier petit arrêt pour aller voir une curiosité, "The Wave organ" puis nous rentrons nous reposer.

Image

Au vu des rues montées et descendues aujourd'hui, une chose est sûre : tout comme la terre, San Francisco n'est pas plate !

gincy
Messages : 61
Inscription : 30 juil. 2017, 09:17
Sexe : F
Vous êtes : Un couple
Vous êtes randonneur(s) : Non

Re: septembre 2018 - premier road trip en Californie

Message par gincy » 03 sept. 2019, 11:13

Californie, jour 4 - Silicon Valley

C'est aujourd'hui que notre road trip démarre pour de bon !

Au programme : traversée de la Silicon Valley et visite de ses lieux d'histoire, puis arrêt dans un outlet avant de rejoindre le circuit de Laguna Seca. Nous rencontrons nos premiers embouteillages sitôt que nous nous éloignons du centre-ville de San Francisco et nous aurions préféré nous en passer. Nous commençons par le lieu de naissance de la Silicon Valley, le garage où Hewlett et Packard ont assemblé leur premier oscilloscope électronique. C'est un quartier résidentiel calme et simple, il semble y faire bon vivre.

Nous faisons halte dans un magasin de l'enseigne Sprouts Farmers Market pour acheter quelques articles puis nous passons devant le Xerox PARC avant d'aller s'installer dans un parc pour prendre un petit déjeuner tardif. Le parc sent la pinède et encore une fois le quartier semble tout à fait agréable à vivre. Une fois le ventre plein nous nous arrêtons chez un concessionnaire Tesla, expliquons que nous sommes en vacances et que la curiosité nous a poussé à venir voir leurs modèles. Le vendeur est très aimable et nous installe dans leur tout dernier modèle, simplement nommé Model 3, pour nous faire découvrir l'habitacle et le poste de conduite épuré. Nous "oublions" de nous arrêter dans la concession McLaren située tout à côté et continuons notre chemin jusqu'aux locaux de Google. L'ensemble du campus Google est énorme et seule une tout petite partie est accessible aux visiteurs. Nous nous contentons donc du parc où chaque version du système d'exploitation Android est représenté avec une statue de la mascotte, le petit robot vert nommé "Andy". Nous faisons un tour dans le magasin, ressortons avec une planche d'autocollants et reprenons la route.

Image

Un petit arrêt au SETI nous apprend que l'on a toujours pas plus d'informations sur les extra-terrestres ;-) Nous faisons une courte halte devant un autre garage, celui où Apple est né, avant d'aller voir l'ancien campus de l'entreprise, situé sur une rue en boucle nommée Infinite Loop ("boucle infinie" en Français, un clin d'œil à un bogue de programmation informatique). Ensuite, nous nous cultivons au musée historique d'Intel et pour une fois la boutique est originale avec des t-shirts arborant des messages comiques mais toujours en relation avec l'informatique. Après tous ces arrêts enrichissants, il est temps de se restaurer et nous optons pour Veggie Grill, une enseigne de fast food ne proposant que des options vegan. Le repas est plus que correct pour un fast food et Laetitia constate que cela pourrait être confondu avec n'importe quel fast food. Il nous reste un dernier point pour conclure notre tour, le parc Apple, leur nouveau campus. Celui-ci est un gigantesque anneau posé au milieu de la végétation. Il n'est pas accessible, bien évidemment, mais le centre ouvert aux visiteurs est conçu avec les même matériaux. Ce bâtiment est très épuré et très lumineux grâce à ses baies vitrées géantes. Depuis le toit du centre ouvert aux visiteurs, nous apercevons un peu plus du bâtiment à travers les cimes des arbres qui l'enserrent. Au rez-de-chaussée, il y a une gigantesque maquette du campus et nous pouvons le détailler grâce à une application de réalité augmentée qu'un employé Apple nous présente sur une tablette qu'il nous laisse le temps de notre visite. Grâce à celle-ci, nous découvrons l'intérieur des différents bâtiments, à toute heure du jour ou de la nuit, apprenons comment l'énergie solaire et la brise sont utilisés à bon escient pour permettre à ce bâtiment d'être autonome en énergie et de ne pas avoir à recourir à son système de climatisation en dehors d'exceptionnelles fortes chaleurs. Dans le reste du bâtiment, il y a toute la gamme d'appareils de la marque et nous sommes invités à les prendre, les utiliser dans le centre et ses alentours pour nous familiariser avec et les restituer ensuite. Il y a également des produits dérivés exclusifs et vendus uniquement ici ; certains sont jolis, toutefois nous nous abstenons.

De ce tour nous aurons manqué Facebook ainsi que le garage de Google, mais nous nous décidons tout de même à poursuivre vers notre premier outlet. Nous sommes surpris de voir le parking vide et nous ne trouvons pas de chaussures pour Guillaume. L'après-midi est déjà très fortement avancée mais nous décidons tout de même d'essayer de faire un saut au circuit du Laguna Seca ; il est sur notre route aujourd'hui et serait un détour d'une heure demain. La route se fait sans difficultés et arrivés au circuit nous sommes rassurés de voir que l'extérieur reste accessible bien que la boutique soit fermée depuis déjà deux heures. À vrai dire, en dehors de notre véhicule, il n'y a que des mobile homes stationnés dans la partie camping et des véhicules d'entretien que nous voyons sur la piste. Le circuit avec le coucher de soleil ravit Guillaume, qui, connaissant le tracé grâce aux nombreuses simulations de course automobile auxquelles il a jouées, s'extasie d'en voir une partie sous ses yeux. Une fois le circuit photographié sous toutes les coutures possibles nous nous dirigeons vers notre hôtel d'un soir à Monterey.

Image Image Image

Avatar de l’utilisateur
USADDICT
Messages : 3324
Inscription : 10 déc. 2015, 21:12
Sexe : H
Localisation : Thiers (63)

Re: septembre 2018 - premier road trip en Californie

Message par USADDICT » 03 sept. 2019, 15:01

Ca devait être sympa la visite de la Silicon Valley :great

J'ai voulu aller à Laguna Seca aussi en Mars de cette année, mais pris par le temps, nous n'avons pas fait le détour.
Ce sera pour une prochaine fois.
Belle photo du circuit à la tombée du jour. :great

gincy
Messages : 61
Inscription : 30 juil. 2017, 09:17
Sexe : F
Vous êtes : Un couple
Vous êtes randonneur(s) : Non

Re: septembre 2018 - premier road trip en Californie

Message par gincy » 03 sept. 2019, 18:59

Etant tous les deux dans l'informatique, la Silicon Valley nous semblait une étape essentielle.
De mon côté je ne m'attendais pas à grand chose du Laguna Seca et au final ça a été une bonne surprise.

Merci :)

Quel plaisir de se replonger dans ce voyage, j'ai l'impression d'y être à nouveau. C'est très plaisant.
Dernière modification par gincy le 03 sept. 2019, 19:10, modifié 1 fois.

gincy
Messages : 61
Inscription : 30 juil. 2017, 09:17
Sexe : F
Vous êtes : Un couple
Vous êtes randonneur(s) : Non

Re: septembre 2018 - premier road trip en Californie

Message par gincy » 03 sept. 2019, 19:06

Californie, jour 5 - Monterey
Après une nuit dans un motel charmant, nous commençons par visiter les alentours. Sur notre chemin vers le rivage, nous apercevons un petit phare et quatre daims ; loin de s'enfuir, ils se promènent, restent prudents vis-à-vis de la circulation et des humains ; c'est très intriguant de voir des animaux sauvages d'aussi près ! Espérons que nous ne verrons pas d'ours dans la suite de notre voyage... Nous nous arrêtons au bord de la plage pour prendre des clichés de l'Océan Pacifique. Pourrait-on jamais s'habituer au repos que procurent les vagues qui viennent lécher de leur écume le sable ? C'est très apaisant et nous donne envie de rester là, tout simplement, à contempler ce spectacle pendant des heures. Mais même si nous sommes en vacances notre prochaine étape est bien plus loin, aussi nous reprenons la route.

Image Image Image

Nous allons vers le centre historique de Monterey et suivons le Chemin de l'Histoire ; c'est un circuit pédestre qui relie les différents bâtiments célèbres de la ville, guidant les visiteurs à l'aide de nombreuses pastilles ancrées dans le sol. Le chemin peut se faire dans n'importe quel sens et commencé à n'importe quel endroit. Toutefois, à la Pacific House nous recevons une carte qui peut s'avérer très utile pour les quelques sections dans lesquelles des travaux de voirie ont supprimés le marquage au sol du Chemin de l'Histoire. D'autre part, le musée retraçant l'histoire de la ville est très intéressant ; nous y apprenons notamment que Monterey est la plus ancienne capitale de Californie, bien avant que cette partie hispanique soit rattachée aux États-Unis d'Amérique. L'accent est également mis sur la culture des natifs présents dans la baie avant l'arrivée des Espagnols. En ressortant nous faisons un tour sur la jetée, d'où nous pouvons notamment voir un phoque en train de jouer dans l'eau et en entendre bien d'autres, amassés sur un rocher plus loin dans l'eau.

Image Image Image

Nous finissons notre balade sur le Chemin de l'Histoire et allons vers la 17 Miles Scenic Drive. C'est une route privée et payante qui traverse le Pebble Beach Resorts, un grand centre de loisirs pour (très) riches. On y trouve plusieurs parcours de golf ainsi que la plage de Pebble, qui donne son nom à cette communauté du Comté de Monterey. Nous nous arrêtons à plusieurs reprises, descendons de voiture, prenons des photos et continuons. Conduire sur cette route est très agréable et nous poursuivons jusqu'à sortir à Carmel. Nous rejoignons ensuite la route Pacific One que nous allons emprunter jusqu'à notre destination, Morro Bay. Nous conduisons tranquillement en s'arrêtant par-ci par-là pour prendre des photographies. Nous n'avons de cesse de contempler le paysage sur notre gauche, dont la végétation change au fur et à mesure que nous avalons les miles, et l'Océan Pacifique sur notre droite, qui s'étend à perte de vue.
Image Image Image

Répondre

Revenir à « Carnets de voyage aux USA »